chronique album

We'll Live And Die In These Towns

Date de sortie : 02.07.2007
Label : Warner Music
**
Bookmark and Share

« Angrier than Oasis, as smart as The Specials » clame fièrement le NME à propos de The Enemy... mais à trop vouloir faire passer les premiers branleurs venus pour de futures stars de la pop, il nous arriverait presque parfois de perdre la confiance accordée depuis des dizaines d'années à la sacro-sainte britpop et à ses principaux acteurs. The Enemy, un nom à retenir pour les quelques mois à venir, puis à oublier tout aussi vite.

Sous ces allures de sauveur, The Enemy n'est pourtant rien de plus qu'un énième ersatz des Kinks, Jams ou autres XTC. Trois anglais propulsés en un temps record au rang de stars, capables de composer des singles aux refrains imparables mais à la profondeur affligeante, et amenés le temps d'une mode à lutter durant plusieurs semaines en têtes des charts. We'll Live And Die In These Towns serait ainsi le digne successeur du Definitely Maybe d'Oasis. C'est du moins ce que l'on tente de nous faire croire, l'espace de quelques minutes, car l'écoute de la totalité du disque réduit à néant cette folle espérance. Les onze titres composant l'album sont ainsi totalement dénués de folie ou de surprise, les quelques maigres écarts de conduite étant immédiatement lissés par une production trop ambitieuse.
Au chant, l'arrogant Tom Clarke et ses textes typiquement british semble avoir toutes les peines du monde à exprimer sa personnalité à travers des structures trop linéaires et répétitives, allant ainsi jusqu'à adopter puis répéter sans cesse la formule basique du refrain-couplet. We'll Live And Die In These Towns n'est pourtant pas intrinsèquement un mauvais album. Il se trouve simplement être d'un intérêt pour le moins réduits après quelques écoutes, révélant ses quelques secrets trop rapidement et ne proposant ainsi qu'une consistance très limitée. Certains titres, à l'image de You're Not Alone, Away From Here ou 40 Days And 40 Nights sont, ou seront probablement, des singles suffisamment dynamiques pour convaincre un public demandeur d'efficacité à défaut de créativité, même lorsque le trio essuie un échec certain avec l'approche orchestrale de We'll Live And Die In These Towns et This Song ou sur des compositions sans relief à l'image de Technodanceaphobia, Pressure ou Had Enough.

Décevant sur We'll Live And Die In These Towns, The Enemy reste donc avant tout un groupe à découvrir sur scène, terrain de jeu où ces trois anglais excellent.

Fab, 12 juillet 2007

tracklist
  1. Aggro
  2. Away From Here
  3. Pressure
  4. Had Enough
  5. We'll Live And Die In These Towns
  6. You're Not Alone
  7. It's Not OK
  8. Technodanceaphobic
  9. 40 Days And 40 Nights
  10. This Song
  11. Happy Birthday Jane
titres conseillés
You're Not Alone - Away From Here
notes des lecteurs

à lire aussi sur SOV
live
The Enemy
Rennes, Ubu

15.05.2007
single
The Enemy
Away From Here

13.04.2007