chronique album

Well Oiled Machine

Date de sortie : 03.12.2007
Label : Tigertrap Records/Smalltown America
***
Bookmark and Share

Originaire de Belfast, ce jeune groupe pourrait être un quartet pop classique en configuration rock puisqu'il y a deux guitares, l'ajout de deux samplers lui donne une dimension électro très originale. Leur musique bizarroïde, dansante et délirante fait penser à des Klaxons ou des Late of the Pier qui auraient écouté beaucoup de métal pendant leur adolescence encore toute fraiche.

Cet album très surprenant n'est certainement pas l'oeuvre de clones, car plus que des clones, ce quartet doit beaucoup à Frankenstein : une tête piochée ici, un bras par là , des pieds ailleurs... La créature boite un peu, mais dispose d'une force phénoménale.

Malheureusement, Well-Oiled machine souffre des maux communs à beaucoup de premiers albums. Tout d'abord, c'est une compilation des premières chansons du groupe et les styles s'y bousculent dans un manque de cohérence qui rend le tout un peu indigeste. Deuxième défaut, la production n'est pas à la hauteur et n'a pas su canaliser et mettre en valeur la folle créativité du quartet.

Pour découvrir en douceur ce groupe, commencez par Cold To The Core sur lequel la voix y est plus douce, mais attention malgré tout car ce morceau de dance « aérobique » vous met KO en trois minutes si vous n'êtes pas convenablement échauffés. Pour la suite, tentez donc Twenty five (Kane was a curse), avec guitares et hurlements.

Un groupe qui sera probablement à découvrir sur scène et à suivre en 2008.

Jean-Christophe Gé, 24 décembre 2007

tracklist
  1. Carousel
  2. Young Foal
  3. Twenty Five (Kane Was A Curse)
  4. Need Your Love
  5. Hold On
  6. Well Oiled Machine
  7. Cold To The Core
  8. Played To Death
  9. 10 Lies
  10. Won't Somebody Please
  11. You Don't Need Me (But I Need You)
titres conseillés
Carousel, Twenty Five (Kane Was A Curse), Cold To The Core
notes des lecteurs
à lire aussi sur SOV