chronique album

Failing Songs

Date de sortie : 23.10.2006
Label : Ici D'Ailleurs
****
Bookmark and Share

Avec Failing Songs, son troisième album (neuvième si l'on prend en compte ceux parus sous son ancien nom de scène The Third Eye Foundation), Matt Elliott poursuit ce qu'il a entamé avec The Mess We Made et Drinking Songs, ses deux précédents efforts solo, et répartit avec talent voix épurées, folklore mélancolique et textes amers mais terriblement brillants, créant ainsi un imaginaire hybride à chaque écoute attentive du disque.

L'ombre de Yann Tiersen plane indéniablement au-dessus de l'oeuvre de The Third Eye Foundation (ce dernier a d'ailleurs remixé La Dispute de Tiersen sur son album I Poo Poo On Your Juju), mais une ombre qui prendrait la forme d'un aigle sinistre et qui aurait composé la bande originale d'un film retraçant la descente aux enfers d'une jeune brunette, une Amélie Poulain inversée : le parcours macabre d'un Dancer In The Dark aux images chaotiques et maussades dont la protagoniste errerait dans les ruelles sombres d'un petit village, sous un ciel gris et pluvieux, sur fond de glaçantes compositions (Gone, The Failing Song, Desamparado), tomberait en chemin dans la drogue sur le psychédélisme ambiant des Television Personalities nouveau cru (Chains, Lone Gunman Required, Planting Seeds), et se prostituerait pendant que de somptueux cris étouffés de violon se feraient tristement entendre (Our Weight In Oil, The Seance, Good Pawn), avant de terminer inévitablement sa route sur le funeste Gone, comptant dans le couloir de la mort le nombre de pas qu'il lui reste à parcourir jusqu'à son exécution. Les quelques notes faussement heureuses de Broken Bones retentiraient alors, tandis que notre héroïne se balancerait en rythme de gauche à droite, le regard vide, avant que finalement le générique ne s'acquiert The Ghost of Maria Callas, accalmie instrumentale digne d'une fin aussi tragique.

L'auditeur se laisse donc porter par les images qui l'assaillent au gré des touches sporadiques de piano, des gémissements d'accordéon et des accords de guitare rêches évoquant parfois les univers folk de Lowlights et Lilium. La ligne directrice se répète à l'infini, les harmonies sont souvent similaires (Chains et Gone, The Seance et The Failing Song) mais la direction, elle, n'est jamais la même grâce à un fourmillement d'instruments et surtout d'ingéniosité.

Toujours aussi minimaliste dans sa grandiloquence, le génie anglais parvient une nouvelle fois à faire partager ses émotions, ses angoisses à travers des chansons lisses en apparence, mais subtiles et terrifiantes si l'on se laisse submerger par les choeurs majestueux et désabusés qui accompagnent la mélodie.

Johan, 11 novembre 2006

tracklist
  1. Our Weight In Oil
  2. Chains
  3. The Seance
  4. The Failing Song
  5. Broken Bones
  6. Desamparado
  7. Lone Gunman Required
  8. Good Pawn
  9. Compassion Fatigue
  10. The Ghost Of Maria Callas
  11. Gone
  12. Planting Seeds
titres conseillés
Gone, Lone Gunman Required, Our Weight In Oil
notes des lecteurs

à lire aussi sur SOV
interview
Matt Elliott
Interview

07.10.2008
album
Matt Elliott
Howling Songs

27.11.2008
interview
Matt Elliott
Interview

09.01.2012