chronique concert

Paris, Nouveau Casino - 15 avril 2008

Bookmark and Share

Après avoir vécu leur dépucelage parisien dans la salle de la Maroquinerie au mois de décembre dernier, The Young Knives étaient de retour cette semaine dans la capitale à l'occasion d'un concert au Nouveau Casino. Après six mois d'attente marqués par la sortie très remarquée chez Transgressive Records d'un nouvel album, Superabundance, le trio originaire d'Ashby-de-la-Zouch ne pouvait décemment pas nous décevoir.

Après une courte prestation en solo acoustique de Roken Is Dodelijk, The Young Knives montent sur scène face à un public encore éparse. Si une frange de celui-ci, concentrée dans les premiers rangs, a indéniablement effectué le déplacement pour soutenir le trio avec entrain, la majeure partie de la fosse semble peu concernée et attend le tour futur de Gravenhurst avec une certaine impatience. Un handicap rapidement surmonté par le groupe, le set débutant avec une belle énergie sur l'efficace She's Attracted To avant que Henry et Thomas Dartnall ne jouent une fois encore le jeu de la provocation mutuelle à travers leurs multiples (et parfois interminables) tirades et private jokes.
Surprenante et sans doute mal calibrée, la setlist du soir provoque une baisse de tension immédiate avec quelques titres moins convaincants comme Loughborough Suicide ou Light Switch, avant que le groupe ne se décide enfin à passer la vitesse supérieure et à interpréter les titres les plus efficaces et accrocheurs de leur répertoire. Terra Firma crée ainsi une dynamique nouvelle amplifiée par le rouleau compresseur qu'est Here Comes The Rumour Mill, avant que les refrains irrésistibles de Dyed In The Wool et Turn Tail, bien que privé de ses violons, n'enfoncent le clou de belle manière. La fin de leur prestation d'une cinquantaine de minutes constitue malgré tout l'exemple le plus frappant de leur capacité à composer des mélodies imparables, avec en tête de liste Up All Night ou Weekend And Bleak Days (Hot Summer), mais aussi à se diversifier avec le progressif et jouissif Current Of The River que l'on aurait parfaitement imaginé clore leur set.

Au final, une prestation très propre, débordante d'énergie et d'humour, de la part d'un groupe que le public français gagnerait énormément à adopter. Leur seule faiblesse ? Un look peu glamour, pourtant assumé, qui les prive sans doute des honneurs de la presse spécialisée.

Fab, 16 avril 2008

setlist
She's Attracted To
Counters
Loughborough Suicide
Light Switch
Terra Firma
Here Comes The Rumour Mill
Dyed In The Wool
Turn Tail
Fit 4 You
Up All Night
Current Of The River
Weekend And Bleak Days (Hot Summer)
photos du concert

à lire aussi sur SOV
interview
The Young Knives
Interview

03.04.2011
interview
The Young Knives
Interview

14.03.2008