chronique concert

Paris, Maroquinerie - 18 septembre 2008

Bookmark and Share

Après avoir manqué leur rendez-vous avec le public parisien au mois de juin dernier suite à l'annulation de leur concert au Trabendo, The Futureheads tiennent enfin leurs engagements envers la France en visitant cette semaine pas moins de quatre villes dans le cadre de la soirée Inrocks Indie Club. Deuxième de cette liste, Paris, dans une salle de la Maroquinerie acquise à la cause du quatuor de Sunderland...

Bien que le groupe soit appelé à se produire entre les français de Tahiti Boy And The Palmtree Family et The Lemonheads, l'accueil que leur réserve le public local est digne de celui d'une tête d'affiche : si la réaction de la fosse demeure certes calme tout au long du set, chaque titre joué est salué par des applaudissements nourris alors que de larges sourires se font remarquer sur les visages. Fidèles à leur réputation, The Futureheads dégagent une fois encore un réel sentiment de sympathie et de bonheur, notamment lors des premiers titres joués, des plus contagieux.
Le récent single Walking Backwards ouvre ainsi la voie avant que le premier opus de la formation ne soit remis au goût du jour avec les très efficaces Meantime et Decent Days And Nights. Bien en place et très carré, le groupe enchaîne les titres sans véritable temps mort mais en insufflant une vraie énergie à des compositions clairement accélérées par les deux têtes pensantes Ross Millard et Barry Hyde, sans que Dave Hyde et David Craig, respectivement à la batterie et à la basse, ne soient en reste.
Véritables maîtres dans l'art de construire des mélodies vocales à la fois rythmées et harmonieuses, les anglais proposent une fin de concert sans la moindre fausse note, enchaînant à la suite de Skip To The End une floppée de singles tous plus efficaces les uns que les autres. Massivement diffusé lors de sa sortie au printemps dernier, le single The Beginning Of The Twist reçoit l'approbation de l'ensemble de la salle avant que la triplette Hounds Of Love, Carnival Kids et Man Ray n'achèvent de convaincre les derniers réfractaires.

Aussi rares que celles-ci puissent être, les venues en France de The Futureheads n’en demeurent pas moins toujours une vraie réussite scénique. De quoi regretter vivement le manque de reconnaissance dont pâtit le groupe depuis ses débuts...

Fab, 20 septembre 2008

setlist
Walking Backwards
Meantime
Decent Days And Nights
Radio Heart
Work Is Never Done
Fallout
Area
He Knows
Skip To The End
Robot
The Beginning Of The Twist
Hounds Of Love
Carnival Kids
Man Ray
photos du concert
à lire aussi sur SOV
album
The Futureheads
The Chaos

13.04.2010
album
The Futureheads
Rant

05.04.2012