chronique single / EP

Away From Here

Date de sortie : 16.04.2007
Label : Warner Music
**
Bookmark and Share

Dans les accroches myspaciennes qui prennent à revers le sens du mot "ami" que le célèbre service web s'est permis de redéfinir, il y avait le génial "les amis virtuels ça ne compte pas" du Klub des Loosers. On a droit maintenant au futé "keep your friends close but THE ENEMY closer". Mais pas trop près quand même, Away From Here n'étant pas ce que notre nouvel ami a sorti de plus intéressant jusque là.

40 Days & 40 Nights, le premier single du groupe, possédait des atouts appréciables pour qui s'intéresse de près à la scène anglaise. Guitare aiguisée, cadence endiablée, The Enemy signait là un titre de très bonne facture, se démarquant des gribouillis sans âme que les autres groupes enchaînaient à la va-vite.
Sur It's Not OK, le second single, on notait déjà une légère baisse de régime dans la ligne directrice qu'abordait 40 Days & 40 Nights : au refrain rock se succèdait un hymne boursouflé où le chant perdait beaucoup de sa crédibilité. Seuls les instruments sauvaient la mise et permettaient de rester confiant sur l'avenir de The Enemy.

Hélas, Away From Here cède bien trop à la facilité et s'ancre dans un rock prétentieux que seuls Kasabian et Kaiser Chiefs peuvent encore partiellement maîtriser. Dès les premières secondes, le chant est fébrile et approximatif. De la rythmique malhabile au refrain grotesque, ne transparaît du timbre de Tom aucune émotion autre que celle d'expédier hâtivement le titre à destination d'indie kids en manque de sensations fortes tout en minimisant au possible les ratures discordantes.

Malgré le talent que le groupe manifestait il y a quelques mois, The Enemy signe cette fois un single putassier, sans adresse ni subtilité, comme on fait un chèque à son nouvel huissier.

Johan, 13 avril 2007

notes des lecteurs

à lire aussi sur SOV
live
The Enemy
Rennes, Ubu

15.05.2007