Chronique single/EP : Hatcham Social - So So Happy Making - Sound Of Violence
 
chronique single / EP

So So Happy Making

Date de sortie : 18.02.2008
Label : Loog Records/WakS Records
***
Bookmark and Share

Après quatre singles revêtant un intérêt certain, distillés au cours des deux dernières années, la pop rock sophistiquée et précieuse de Hatcham Social, par le biais d’un nouveau titre, So So Happy Making, agrémenté de deux faces B, se rappelle à notre bon souvenir en ce début de nouvelle année. C’est sans complexe aucun que le trio déploie, dès les premières mesures du titre phare du single, et sur une rythmique métronomique, ses accords à la fois énergiques et justes.

Ainsi réussit-il le tour de force d’éviter l’écueil constitué par le caractère entraînant et immédiat de la mélodie, à savoir le risque que celle-ci devienne vite prévisible et ennuyeuse. En effet, cette dernière, bien que répétitive, se trouve déclinée par une pléthore d’instruments subtils, introduits au fur et à mesure que la composition se développe et prend corps, ce qui lui confère une grande inventivité. On ne cesse d’osciller entre les explosions mi-électriques, mi-synthétiques Pulpiennes, rehaussées par des inflexions vocales qui lorgnent du côté du sa majesté Jarvis, et les riffs plus primaires, où les cordes sont grattées frénétiquement, s’inspirant résolument de U2, et soutenues, cette fois, par une voix Bonoboesque en diable.

Si la face A nous laisse aussi enthousiastes que son titre le promet, il en va tout autrement des deux morceaux suivants, peut-être par la faute d’une production très artisanale qui ne peut que desservir les harmonies. Là aussi, le titre de l’un d’entre eux, Pocket Size, est tout à fait approprié, caractérisant bien les titres qui ont des airs de chanson inachevée et qui, bien trop expérimentaux, pèchent par excès de minimalisme. Seul un univers embryonnaire et étriqué nous est proposé, où, si la technique est irréprochable, la construction s’avère balbutiante et les mélodies poussives et brouillonnes.

Lorsque s’achève l’écoute de So So Happy Making, on reste donc un tantinet sur notre faim devant le cinquième single pas vraiment abouti de Hatcham Social, d’autant que le premier morceau nous avait passablement alléché. Sans que l’on puisse dire que ce nouvel essai est un coup pour rien, l’essentiel reste à faire pour la formation qui doit toujours faire ses preuves avant d’espérer pouvoir passer à l’étape suivante que représente la réalisation d’un premier album.

Jimprofit, 26 février 2008

notes des lecteurs
notes des rédacteurs