chronique single / EP

Atheist Xmas

Date de sortie : 19.12.2011
Label : Ovni/Turnstile
***
Bookmark and Share

Qui dit naissance de Jésus-Christ le 25 décembre dit forcément période de dinde-bûche-champagne lors des repas de famille qui accompagnent en général ce fameux événement ; et avec un peu de (mal)chance, un petit chant traditionnel installé dans la platine pour le dessert... Bref, une manière comme une autre de fêter cette date sacrée, que Gruff Rhys, lui, préfère célébrer avec Atheist Xmas, un maxi de trois chansons dont le titre résume grosso modo son je-m'en-foutisme concernant le caractère religieux de l'événement.

Chez lui, pas de mélodies lisses ni de textes gorgés de bons sentiments comme peuvent le faire, pour Noël, les Justin Bieber, Michael Bublé, Mariah Carey et compagnie. Gruff Rhys chante des histoires plutôt noires et pas très reluisantes, mais les anime avec une pop décomplexée et lumineuse qui fait mouche.

Dans Post Apocalypse Christmas, il est par exemple question d'un Noël survenant juste après une catastrophe nucléaire, que l'on célèbre dans un bunker où l'on doit se contenter de morceaux de chair pour ne pas mourir de faim ("We lick our wounds to kill the hunger”). Illustrée par une musique pop vintage et typée seventies, le titre rappelle par à coups la griffe groovy de Beck avec une basse rebondissante, des chœurs en conséquence, des harmonies, des synthés psychés... La Bande Originale adéquate pour un Noël optimiste.

Sur At The End Of The Line, pop-song catchy sur le thème de la séparation, le leader des Super Furry Animals prend le parti de mêler cuivres et piano (pari réussi) avec un chant doublé d'une seconde voix, le tout amené avec des cloches kitsch à souhait. Une belle mélodie pop à l'ambiance soul et festive que Gruff Rhys transforme sur l'outro en surprenante session de free-jazz à l'aide d'un piano déglingué et d'un saxophone saoul. La Bande Originale qui ravira la fraîcheur des Noëls trop mous.

Enfin, Slashed Wrists This Christmas permet au Gallois d'étendre sa voix de velours sur le blues d'une ballade jouée au piano et à l'orgue. Un titre qui respire l'ennui et nous renvoie à une pop routinière, un tantinet vide. Un peu comme ce que raconte au final les paroles du morceau. La Bande Originale d'un Noël pour déprimer.

En somme, vivement 2012.

Emeline, 2 janvier 2012

tracklist
  1. Post Apocalypse Christmas
  2. At The End Of The Line
  3. Slashed Wrists This Christmas
notes des lecteurs

à lire aussi sur SOV
album
Gruff Rhys
Candylion

02.01.2007