logo SOV

Fink

Perfect Darkness

Fink - Perfect Darkness
Chronique Album
Date de sortie : 13.06.2011
Label : Ninja Tune
35
Rédigé par Emeline, le 29 juin 2011
Bookmark and Share
Certaines personnes n'avaient pas donné cher de la peau de Fink lorsque le DJ avait décidé il y a quelques années de troquer ses platines contre une sobre guitare acoustique. Certes, embrasser une carrière de songwriter pour quelqu'un qui a tutoyé tant d'années les beats électroniques peut s'avérer aussi difficile que de se mettre à la danse classique après avoir brillé sur un ring de catch ; mais en une poignée d'albums, l'Anglais avait finalement réussi à séduire et s'imposer comme un valeureux chanteur folk, prouvant toute son inventivité à titiller le bois d'une six cordes.

Cette séduction, on la retrouve aujourd'hui sur son nouvel album, Perfect Darkness, dont le nom n'évoque pas vraiment le sentiment général qui se dégage de ses dix titres. Au contraire, le garçon issu de l'écurie Ninja Tune charme une fois de plus par son savoir-faire, aussi bien vocal qu'instrumental, en amenant à son style pop-folk une luminosité bienvenue. Il n' y a qu'à écouter les arpèges et la mélodie entrainante de Yesterday Was Hard On All Of Us, où se cache le fantôme de The National, pour se dire que derrière le côté obscur du Britannique, le soleil et l'espoir ne sont jamais très loin.

En effleurant toujours le blues avec passion, rapidité et vie, Fink anime ainsi ses chansons d'une aura enchanteresse, comme Elvis donnait à ses hymnes rock une empreinte unique; en témoignent l'épure animée de la guitare sur Wheels et la magie de Warm Shadow, qui naît en messe électro-gospel pour se mouvoir ensuite en une douce électronica quasi tribale, avec une finesse impeccable. Fink est délicat.
S'il peine parfois à faire briller certains titres (Fear Is Like Fire, Save It For Somebody Else), sa voix, gravement sensuelle, transparente et harmonieuse et parfois proche du timbre de Joseph Arthur, vous fera croire à la perfection absolue, s'il en existe une.

Sur son chemin, les arpèges entêtants (pas loin de ceux de de José Gonzales), les synthétiseurs, soyeux, et les batteries importantes (Who Says), se mélangent à de brillants arrangements : Honesty et Foot In The Door, cousin éloigné du Amen-Omen de Ben Harper, en sont la preuve. Ils illumineront vos nuits, des plus calmes ou plus tourmentées.
tracklisting
    01. Perfect Darkness
  • 02. Fear Is Like Fire
  • 03. Yesterday Was Hard On All Of Us
  • 04. Honesty
  • 05. Wheels
  • 06. Warm Shadow
  • 07. Save It For Somebody Else
  • 08. Who Says
  • 09. Foot In the Door
  • 10. Berlin Sunrise
titres conseillés
    Yesterday Was Hard On All Of Us, Honesty, Warm Shadow
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste