logo SOV

Hot Chip

Why Make Sense?

Hot Chip - Why Make Sense?
Chronique Album
Date de sortie : 18.05.2015
Label : Domino Records
3
Rédigé par Julien Soullière, le 17 mai 2015
Bookmark and Share
Les artistes qui ont eu suffisamment de talent, de chance, ou été assez opportunistes pour se faire un nom ont depuis quelques années pris l'habitude de surprendre leur monde, n'annonçant que tardivement, parfois le jour de sa sortie seulement, l'arrivée d'un nouveau venu dans leur éminente discographie. Pas qu'on ne pouvait pas espérer un nouvel album de leur part (le dernier date tout de même de 2012), mais disons qu'Hot Chip n'ont pas été pressés de nous annoncer l'arrivée de Why Make Sense?. Des branleurs, on vous dit.



Dans leur lointaine jeunesse, nos trimardeurs auront sûrement manqué de beaucoup d'affection, car aussi loin qu'on s'en souvienne, ils ont toujours aimé nous prendre à part et nous conter fleurette, allant jusqu'à habiller leurs morceaux de noms plus qu'évocateurs (ici encore, Love Is The Future, Cry For You ou Need You Now), et éveiller nos désirs les plus inavouables à coup de titres marqués d'une exquise sensualité. A croire qu'ils nourrissent le rêve qu'un jour, l'une de leurs compositions soit citée par Dieu lui-même parmi celles qu'il privilégie lors de soirées passées en galante compagnie.
Quoi qu'il en soit, quand ils ne font pas parler leurs influences funk pour venir titiller nos envies de séduire (Easy To Get, Love Is The Future et ses râles aussi vivaces que vigoureux), c'est surtout à la voix suraigüe d'Alexis Taylor que nos compères s'en remettent. Douce et duveteuse, celle-ci n'a pas son pareil pour illuminer nos plus beaux instants fleur bleue, et si le bon goût n'a pas toujours été de mise (on se souvient de l'affreusement datée Now There Is Nothing, paru sur leur précédent opus), les anglais sont aussi capables de bien des prouesses, en témoigne l'excellente Look At Where We Are, une petite bombe R&B qui trouve sur Why Make Sense? un titre de son acabit, le somptueux slow qu'est White Wine And Fried Chicken (ça ne s'invente pas).

Ce qui vient d'être dit est plus important qu'il n'y parait, car, contrairement à ce qu'on serait tenter de penser, Hot Chip n'ont jamais été qu'une bête machine à danser. Oui, le groupe ne s'est jamais défait de sa « positive attitude » somme toute agréable et, oui, les pistes de danse ont souvent eu du mal à leur résister. Ici encore, quelques titres parmi lesquels les disco-funk Easy To Get ou Started Right devraient sans peine se frayer un chemin dans les clubs les mieux informés. Au passage, le groupe nous a habitués à démarrer ses albums au quart de tour, et le nouveau né ne déroge pas à la règle : dévoilé il y a quelques semaines déjà, Huarache Lights immerge le phrasé d'Alexis Taylor dans un ensemble élancé et tout à fait psychotique, fait de voix vocodés et de sons synthétiques acerbes, pour se finir par une longue plage instrumentale qui finit de nous convaincre que le morceau porte la patte du side-projet de Felix Martin et Al Doyle, New Build.
Mais s'il y a bien une chose que nous (ré)apprend Why Make Sense?, c'est que la musique jouée par Hot Chip est un peu plus complexe que ça. Elle se déguste autant à plusieurs que seul dans son coin, et nous donne au moins autant envie de faire la fête que d'aimer ou de bailler aux corneilles, le cœur et l'esprit partis en d'autres lieux. Oui, si Why Make Sense? s'achève à la manière d'un rêve plusieurs fois brisés (via l'apocalyptique morceau éponyme), comme si le groupe mesurait enfin l'impossibilité de répondre à la question qu'il a choisi de se poser, Hot Chip est avant tout synonyme de candeur, et quand celle-ci est véhiculée jusqu'à nous en musique, elle ne saurait faire de mal à quiconque.



En fait, s'il y a bien une chose qui joue en la défaveur de ce nouvel opus, c'est sa date de sortie. Hot Chip nous susurre à l'oreille depuis maintenant dix ans, et si la relation qui nous lie à eux semble des plus solides, il devient difficile de ne pas leur reprocher leur manque flagrant d'ambition. La scène indépendante se densifie, et il nous en faut désormais plus. Plus qu'un morceau comme Need You Now, qui ressemble plus à un quelconque remix qu'à un titre à part entière. Plus également qu'un Alexis Taylor je-m'en-foutiste, limite agaçant, sur un morceau qui ne survit que par la voix d'un rappeur qui semble décidé à singer Will « Big Willie Style » Smith (Love Is The Future). C'est certain, il y a trop de talent réuni au sein de ce collectif pour en rester là. Une petite pensée pour tous ces artistes morts dans l'indifférence, car devenus absolument quelconques.

On ne dira donc pas qu'Hot Chip ont réussi leur retour, mais qu'ils ont réussi à ne pas le rater. Nos boys ont clairement un poil dans la main, mais signent néanmoins un album « easy listening » foncièrement sympathique, qui fait le job, ni plus, ni moins. Qui sait, le réveil se décidera peut-être à sonner un jour.
tracklisting
    01. Huarache Lights
  • 02. Love is the Future
  • 03. Cry For You
  • 04. Started Right
  • 05. White Wine and Fried Chicken
  • 06. Dark Night
  • 07. Easy to Get
  • 08. Need You Now
  • 09. So Much Further to Go
  • 10. Why Make Sense?
titres conseillés
    Huarache Lights - White Wine and Fried Chicken
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste