logo SOV

Hell Is For Heroes
Hundred Reasons
Cable

Londres, HMV Forum - 24 novembre 2012

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Groupes phares de la scène alternative britannique des années 2000, Hundred Reasons et Hell Is For Heroes, désireux d'achever leurs carrières respectives en compagnie de leurs fans, se voyaient réunis sur scène une ultime fois en ce samedi 24 novembre au HMV Forum de Londres pour interpréter leurs premiers albums respectifs, Ideas Above Our Station et The Neon Handshake. Un exercice auquel les premiers s'étaient déjà essayés à quelques reprises ces derniers mois, alors que les seconds avaient cessé toute activité depuis plus de quatre ans. A leurs côtés, en guise de première partie de luxe, une formation plus méconnue mais devenue culte au sein de la scène underground locale à la fin des années 90s : Cable.

A 18h30, horaire choisi pour l'ouverture des portes du lieu, quelques dizaines de fans attendent sous un crachin typiquement londonien. Après avoir subi une fouille méticuleuse et poussée, ces derniers prennent d'assaut le stand de merchandising, les trois formations proposant ce soir un large choix de t-shirts, hoodies et autres disques à des prix accessibles, Hundred Reasons commercialisant par la même occasion un enregistrement de leur prestation du soir, à collecter sur place à l'issue des festivités. Cinquante minutes plus tard, les quatre musiciens de Cable débutent leur set. En dépit de leur statut passé et de la présence de plusieurs fans inconditionnels dans les premiers rangs, leur prestation peine à convaincre les néophytes. La faute à une acoustique des plus approximatives et à une musique ayant assurément subi le poids des années, leur rock alternatif payant un manque certain de finesse et les limites vocales de Matt Bagguley.

Après un court quart d'heure d'attente, la salle est à présent bondée pour accueillir Hell Is For Heroes. Avec seulement une poignée de concerts de chauffe les jours précédents après plusieurs années de pause, les cinq anglais démontrent rapidement qu'ils n'ont rien perdu de leur fougue. Ces derniers suivent les pas de leur leader Justin Scholsberg, déchainé durant cinquante minutes et allant jusqu'à multiplier les slams et autres pirouettes sur scène, maltraitant son microphone sans répit et remerciant à plusieurs reprises les fans de leur présence pour cette - probable - dernière prestation si particulière. La setlist choisie se concentre exclusivement ou presque sur l'intégralité de leur album The Neon Handshake, lequel se révèle tout aussi excitant, intense et gorgé de brulots punk qu'au premier jour. La salle ne s'y trompe pas, reprenant en choeur les refrains des titres les plus réputés, notamment Night Vision, I Can Climb Mountains ou encore You Drove Me To It. Sur scène, les guitaristes William McGonagle et Tom O'Donoghue enchaînent les riffs sans temps mort alors que le bassiste James Finley affiche une bonne humeur contagieuse. Appliqués et libérés du poids de ce retour inespéré, Hell Is For Heroes livrent ainsi la prestation la plus convaincante de la soirée, achevée brillamment avec Folded Paper Figures et un circle pit. A la vue d'une telle démonstration et du plaisir partagé tant par le public que les musiciens, l'espoir de voir la formation choisir de reprendre ses activités plus durablement reste réel.

Vient ensuite le tour de Hundred Reasons, désireux de mettre un point final à une carrière entamée en 1999 et marquée par les sorties de quatre albums studio. Si le guitariste Paul Townsend n'est finalement pas de la partie et que le poids des années semble avoir pesé sur un Colin Doran au visage bouffi, les cinq anglais se révèlent très rapidement être les stars de la soirée, les réactions du public se voulant encore plus amplifiées et enthousiastes que pour leurs prédécesseurs sur la scène du Forum.
Avant de s'essayer à leur tour à la retranscription intégrale du premier essai de sa discographie, Ideas Above Our Station, le groupe choisit de lancer son concert avec une sélection de compositions tirées de l'ensemble de sa carrière. Si la volonté est louable et l'accueil plutôt positif, les septs titres choisis, incluant No Way Back, Harmony ou What You Get, bien que parfaitement interprétés, ne parviennent pas à pleinement satisfaire les exigences du public. Ce dernier accueille ainsi la fin de cette introduction et le départ des musiciens avec une certaine joie, alors que le Final Countdown d'Europe commence à résonner dans les lieux, annonçant le véritable coup d'envoi du concert.
Les premières notes de guitares lançant I'll Find You voient ainsi la fosse s'agiter de plus belle, le chant de Colin Doran se mêlant aux voix émanant d'un public euphorique. Chacun des douze titres proposés ainsi d'une seule traite reçoit le même accueil d'une salle désormais rajeunie de dix ans. Les slams se font plus nombreux alors que les chants continuent de se faire entendre aux quatre coins du lieu, notamment durant un Falter au cours duquel l'émotion est palpable. Après un Oratorio présenté par le leader du groupe comme l'un de leurs titres les plus aboutis, l'arrivée en fanfare de Silver est accompagnée d'une pluie de paillettes argentées propulsée par deux canons sur chaque côté de la scène. Après un Gone Too Far tout en puissance, c'est en duo guitare/voix que Larry Hibbitt et Colin Doran finissent le set principal, tout en douceur, avec Avalanche. A nouveau réunis pour un dernier rappel, alors que le public s'amuse désormais avec des ballons géants lancés depuis le balcon de la salle, les cinq musiciens déroulent alors une poignée de titres enregistrés à leurs débuts, dont Remmus, tiré de leur second EP, puis Kill Your Own en guise d'adieu final.

Deux formations majeures de la scène rock britannique des années 2000 auront ainsi tiré ce samedi 24 novembre leur - probable - révérence, conjointement, le temps de cette soirée que beaucoup considèreront à juste titre comme mémorable.
setlist
    CABLE
    Song 1
    Blindman
    Souvenir
    Vertigo
    Pocket Promise
    Brothers and Sisters
    God Gave Me Gravity
    Seventy
    Oubliette

    HELL IS FOR HEROES
    Five Kids Go
    Out Of Sight
    Night Vision
    Cut Down
    Few Agains Many
    Three Of Clubs
    I Can Climb Mountains
    Disconnector
    You Drove Me To It
    Slow Song
    Sick/Happy
    Retreat
    ---
    Folded Paper Figures

    HUNDRED REASONS
    Broken Hands
    No Way Back
    The Perfect Gift
    Stories With Unhappy Endings
    This Mess
    Harmony
    What You Get
    ---
    I'll Find You
    Answers
    Dissolve
    What Thought Did
    If I Could
    Falter
    Shine
    Drowning
    Oratorio
    Silver
    Gone Too Far
    Avalanche
    ---
    Cerebra
    Remmus
    Kill Your Own
Du même artiste