logo SOV

Arctic Monkeys
Miles Kane

Six-Fours, Les Voix du Gaou - 16 juillet 2013

Live-report par Fantin

Bookmark and Share
Cela faisait maintenant quelques années que le festival Les Voix du Gaou n'avait pas convié de grandes têtes d'affiche jeunes et de qualité au sein de son line-up aussi varié qu'inégal. Et c'est bien dommage car c'est dans un cadre idyllique que celui-ci prend place. Le paysage méditerranéen de la petite île du Gaou (83) est en effet capable d'accueillir bon nombre de spectateurs, fait rare dans le sud-est de la France, où peu nombreux sont les événements musicaux de cette envergure.
Ainsi, c'est avec grande joie que l'on vit figurer la venue d'Arctic Monkeys sur les lieux dans leur programme de tournée estivale. Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, c'est leur comparse de longue date Miles Kane qui les précèdera sur la scène du Gaou.

La foule est au rendez-vous. L'organisation aussi : parking réquisitionné pour l'occasion, navette gratuite, policiers et gendarmes assurant une bonne circulation de la masse spectatrice... On arrive à temps pour assister à la première prestation. Il s'agit de celle d'un tout jeune groupe niçois dénommé Alpes (ayant précédemment officié sous le nom Little d Big B). Déjà connus des scènes régionales, ceux-ci sortent à peine leur premier single (disponible en téléchargement gratuit via leur page Facebook) et s'adonnent à un set d'une demi-heure sous un soleil encore bien présent. Entre couplets mélancoliques, envolées rythmiques dansantes et passages énervés, le quatuor établit une pop à l'anglaise telle qu'on l'aime : bien écrite, sincère et variée. C'est une petite révélation. Il faudra patienter jusqu'à l'automne pour la sortie d'un premier EP de la formation.

Une petite demi-heure d'attente et c'est au tour de Miles Kane d'entrer en scène. Le dandy, sans pour autant réaliser une prestation scénique hors du commun, parvient par son charisme, son jeu de guitare et son humour ( « check this, baby ! » lance-t-il avant d'entamer l'un de ses nombreux solos de la soirée) à réaliser un quasi-sans-faute. Il fait de moins en moins jour et le son s'éclaircit au cours du set. Miles balance ses tubes expéditifs, à commencer par Taking Over et Rearrange. Si certains titres paraissent dispensables au sein de la setlist (Kingcrawler, Darkness In Our Hearts), d'autres sont de véritables révélations. Give Up prend une toute autre tournure en live, sans parler de First Of My Kind dont la trompette résonne dans l'île et fait sauter la fosse, bien que l'EP duquel il est extrait soit passé assez inaperçu. C'est donc une belle succession de tubes que livre le liverpuldien. Difficile de résister aux hymnes Don't Forget Who You Are et Inhaler, au tube final Come Closer.

22h30. C'est au tour de la formation de Sheffield tant attendue d'entrer en scène. Des néons s'allument et laissent paraitre les lettres AM en fond de scène puis retentit le dernier single en date Do I Wanna Know?. Si celui-ci n'a pas forcément convaincu tout le monde à sa sortie, il prend sur scène une dimension majestueuse, et ce, dès que résonnent les premières notes du riff sur lequel il est construit. Malgré sa récente parution, il est rendu aussi efficace que des tubes de longue date tels Brianstorm ou Dancing Shoes. Car des tubes, c'est ce qu'Arctic Monkeys jouent ce soir, pour le plus grand bonheur d'un public varié, essentiellement familial et pas toujours très initié à l'oeuvre du groupe (festival oblige). Le son est parfait. Le set s'oriente un temps vers les titres les plus saturés du groupe puis vers des compositions plus pop.

Trois titres extraits de l'album à paraître (AM, le 9 septembre prochain) sont joués : les deux singles Do I Wanna Know? et R U Mine? mais aussi la jolie ballade Mad Sounds. Ces trois morceaux n'étant pas à l'opposé de leur répertoire, ils viennent à l'encontre des déclarations de Josh Homme et autres bruits concernant un revirement total du groupe dans son nouveau disque, certaines rumeurs allant même jusqu'à employer le terme « R'n'B » pour le décrire. Pour l'heure, on se contente d'écouter.

Entre les tubes et les séances recoiffe d'Alex Turner, on est heureux de trouver les plus rarement joués et pourtant sublimes Do Me A Favor, Old Yellow Bricks, Cornerstone ou encore la B-side Evil Twin. Et ce n'est pas tout. On accueille « Mr Miles Kane » sur scène venant apporter son jeu de guitare au groupe de Sheffield le temps d'un 505 sombre et puissant. Quoi de mieux pour terminer cette heure presque et demie de show ?

Ce fut une très belle soirée.
setlist
    MILES KANE
    Taking Over
    Rearrange
    You're Gonna Get It
    Kingcrawler
    Better Than That
    First of My Kind
    Darkness In Our Hearts
    Don't Forget Who You Are
    Inhaler
    Quicksand
    Give Up
    Come Closer

    ARCTIC MONKEYS
    Do I Wanna Know?
    Brianstorm
    Dancing Shoes
    Don't Sit Down 'Cause I've Moved Your Chair
    Teddy Picker
    Crying Lightning
    Brick by Brick
    Evil Twin
    Old Yellow Bricks
    She's Thunderstorms
    Pretty Visitors
    I Bet You Look Good On The Dancefloor
    Do Me a Favour
    Cornerstone
    Suck It And See
    Fluorescent Adolescent
    R U Mine?
    ---
    Mad Sounds
    When The Sun Goes Down
    505
Du même artiste