logo SOV

Blood Red Shoes
Slaves

Paris, La Gaîté Lyrique - 19 mars 2014

Live-report par Marc

Bookmark and Share
Une affiche 100 % UK attendait la Gaïté Lyrique en ce 19 mars, et pour accompagner les Blood Red Shoes, le duo Slaves avait l’honneur d’ouvrir le bal sur cette tournée européenne.

SOV

Dotés d’un énorme son, ils nous mettent très rapidement dans le bain. A l’aise et attachants, on aurait eu bien du mal à anticiper le sacré bordel qu’ils peuvent mettre. Une ambiance qui fait rapidement monter la température de la salle. Le chanteur lâche d’ailleurs très vite sa veste de costume et ouvre les boutons de sa chemise. A l’image de son Girl Fight entamé comme une anecdote de soirée pour reprendre de plus belle, Slaves n'ont pas peur de casser le rythme pour tromper l’ennui d’un punk trop entendu. Un sens du break efficace en milieu de morceau, une batterie jouée debout laissant toute la place à la danse au showman pour bouger et haranguer la fosse : Slaves marquent très rapidement la salle de leur empreinte. A n’en pas douter certains n’étaient pas du voyage de ce trip éloigné de la pop musclée de la tête d’affiche, tant pis pour eux.
Pour une première en France, Slaves n'ont pas raté leur entrée avec un set idéal en première partie : pêchu et appelant à en entendre et voir plus. Finies les présentations, vous avez bien vingt minutes à leur accorder : Sugar Coated Bitter Truth est sorti en 2012 et mérite que vos oreilles s’y attardent. Beauty Quest, Cease Fire ou White Knuckle Ride sont de bonnes adresses pour savoir si vous vous y retrouverez.

SOV

Après cet aparté violent et tonitruant, les roadies s’installent rapidement. Blood Red Shoes débutent ce soir leur tournée sur cette date parisienne. Ce quatrième album éponyme saturé et relevé sorti plus tôt dans l'année risque d'avoir du retour sur scène. Les deux comparses tirent toute leur puissance dans l'alternance. Laura-Mary reprend les paroles de Steven Ansell, il rebondit sur les riffs de Laura et ainsi de suite. Remontés comme des piles électriques, ils sautent et accélèrent le tempo des morceaux. Entre deux « Ça va, Paris ? » en français dans le texte, Steven se prend même à monter sur l’enceinte la plus proche. Le public est aussi très réactif et répond avec slams, pogos et choeurs sur I Wish I Was Someone Better pour ne citer qu’elle.

Prenant une part importante sur cette tournée, le dernier album est déjà bien adopté par le public. A l’image de cette introduction avec Welcome Home, la piste instrumentale qui ouvrait déjà leur disque éponyme. La discographie du groupe est parcourue dans sa globalité et ce set fait office de Best Of express. Peu de place pour les respirations dans un set non-stop. Tout s'enchaîne, la seule pause étant obligatoire puisqu'elle est liée à un petit problème sur le microphone de Laura. Cette dernière se fait d’ailleurs très discrète, voire timide. Peu à l’aise dans la langue de Molière, elle laisse la communication à son compère qu’il ne faut pas forcer pour introduire les morceaux. Bien appliquée au chant comme à la guitare, la belle est peut-être aussi intimidée par les très - trop - nombreux smartphones et appareils photos dirigés vers elle pendant la totalité du concert. Heureusement, les principaux morceaux ne manquent pas : la tension de This Is Not For You, le tube Don't Ask ou encore l’excellente Cold. Servi par un son costaud, le concert passe vite, très vite.

SOV

Les caméras d'ARTE Concert ne mentent pas : soixante-dix petites minutes et puis s’en va. Il y avait bien le temps pour un It's Getting Boring By The Sea par exemple, mais ils en avaient décidé autrement. Même si on redemanderait bien une ou deux chansons supplémentaires, on ne pourra reprocher aux Blood Red Shoes leur engagement ou leur énergie qui ne leur font jamais défaut. Chaque morceau est d’ailleurs joué face au public et on s’inquiète pour ce cher Steven, jamais très loin du torticolis. Discours promo ou vraie déclaration, Steven annonce avant le rappel que ce show était leur préféré dans la capitale. On les invite à essayer de faire mieux quand ils veulent, ils sont les bienvenus. Après avoir qualifié la Gaîté Lyrique de presque trop belle pour eux, il ne reste plus qu’à trouver la prochaine adresse...
setlist
    SLAVES
    Nervous Energy
    Cease Fire
    She Grew Old
    Where's Your Car Debbie?
    How's Amelia?
    Hey
    OK
    Girl Fight
    White Knuckle Ride
    Beauty Quest

    BLOOD RED SHOES
    Welcome Home
    I Wish I Was Someone Better
    Don't Ask
    Speech Coma
    Everything All At Once
    This Is Not for You
    It Is Happening Again
    Cold
    The Perfect Mess
    Black Distractions
    An Animal
    Light It Up
    Say Something, Say Anything
    Colours Fade
    Je Me Perds
    ---
    Cigarettes In The Dark
    Red River
photos du concert
    Du même artiste