logo SOV

Sports Team

Paris, Boule Noire - 21 novembre 2022

Live-report par Laetitia Mavrel

Bookmark and Share
Dix-huit titres en une heure (et toujours quelques bananes). Le cadre est posé, les soirées passées en compagnie de Sports Team se révèlent aussi intenses qu'éphémères, et à l'écoute de leurs deux très bons disques Deep Down Happy et Gulp!, nous ne pouvions en attendre moins (un peu plus peut-être mais le public parisien est exigeant, ou jamais content) du groupe mené par l'explosif Alex Rice. Sports Team ont enfin réussi leur retour sur scène à Paris, cette fois-ci à la Boule Noire pour un concert qui, initialement prévu en mars, n'aura pas souffert de ce report de quelques mois, la petite salle du boulevard Rochechouart affichant complet en ce lundi soir. Et quelle magnifique occasion pour sérieusement continuer de réduire notre quota de sommeil dès le début de semaine, déjà méchamment entamé suite aux riches soirées Avant-Garde du Pitchfork Music Festival le week-end passé.


Sports Team se présentent sur scène avec en introduction un petit Mama Mia d'ABBA qui met tout le monde instinctivement en mode dancefloor. Choix judicieux car la setlist viendra effectivement mettre le feu dans la salle (en plus d'un petit clin d'oeil provoc' à coup d'écharpe de l'Olympique de Marseille), voyant les spectateurs se réchauffer avec quelques petits headbangs discrets avant qu'Alex Rice ne vienne rapidement séparer la salle en deux pour permettre au mosh pit de s'animer et de prendre toute son ampleur dans l'espace étroit mais si propice à l'exercice de la Boule Noire.
Forts du beau succès d'estime de leurs deux disques, c'est ainsi face à un public de connaisseurs que Sports Team dévoilent la quasi-intégralité de Gulp! sur scène, lequel gagne réellement en fureur en live par rapport à sa version studio. Et c'est tant mieux car le désert estampillé COVID-19 qui a suivi la sortie de Deep Down Happy nous avait privé de nous immerger dans la folie furieuse des premiers gros singles tels M5, Kutcher et The Races.

Le public parisien offre un accueil des plus chaleureux et fracassant au groupe qui semble réellement touché, voire un peu surpris, et ce dès les premières minutes du set. Et comment ne pas tout lâcher à l'écoute de Here It Comes Again, Happy, Going Soft et Dig!, face à un Alex Rice qui nous démontre enfin toute l'élasticité de son corps quand, à l'image d'un Jim Carey au meilleur de son forme, il ondule, se contorsionne, grimace tout en gueulant puissamment ses textes hyper cyniques et très second degré que les plus anglophones d'entre nous ont adoré décrypter.


Toujours porté par le jeu ultra baraqué de la batteuse Al Greenwood (on aime quand les filles tapent, et bien fort), tout en contraste avec le claviériste Ben Mack, ersatz sympathique d'un Ron Mael imperturbable, Alex Rice fait le show et confirme notre sentiment d'être en présence d'un nouveau grand groupe de rock, le collage d'étiquettes étant un exercice périlleux avec Sports Team, qui continuent de se perfectionner dans un répertoire multi influences, parfaitement digéré et mis aux nombreux goûts du jour, pour toucher un maximum de public.

Prochaine étape, agrandir le mosh pit dans une plus grande salle ou en plein air en festival afin de dérider Ben Mack, qui n'arrive pas encore à la cheville de Ron Mael niveau immobilisme mais qui en prend le chemin.
setlist
    Here It Comes Again
    The Game
    Happy
    The Races
    R Entertainment
    Dig!
    Cool It Kid
    Camel Crew
    Relax (Frankie Goes To Hollywood cover)
    Unstuck
    Going Soft
    Fishing
    Light Industry
    The Drop
    Here's The Thing
    ---
    M5
    Kutcher
    Stanton
photos du concert
    Du même artiste