logo SOV

Muse

Lille, Zénith - 4 novembre 2003

Live-report par Gaëlle

Bookmark and Share

Arrivée sur Lille vers 16h, il devait y avoir une bonne cinquantaine de fans déjà présents devant le Zénith. 18h30, les grilles s'ouvrent et je me fais broyer le bras gauche au passage. On prend nos places en tribunes, vraiment extrêmement bien placés, au 1er rang légèrement sur la gauche, nickel.

Arrivée de Cave-In... rien de très original dans ce groupe. Je dois avouer que je n'ai pas bien accroché et visiblement autour de moi ce n'était pas le grand enthousiasme non plus... mais je reviendrais au public plus tard. Ce n'est qu'à la dernière chanson (Inspire je crois) que je suis un peu rentrée dedans. A mon avis ce groupe ne devrait pas rester dans les annales, d'autant plus que ce n'est pas trop mon style.

Entracte, mise en place du décor et là surprise, on voit une espèce d'estrade à la place de Chris... je me suis dit qu'ils ne pousseraient pas le ridicule jusqu'à faire mettre Chris sur une espèce de gros cube argenté, mais si ils ont osé. Le piano de Matt (argenté lui aussi) possède un panneau sur l'avant avec des loupiotes qui s'allumeront.

Le public tape l'intro avec ses pieds...la tension monte...les groupies se chauffent la voix... Encore quelques instants d'attente et tout devient noir, seuls quelques lasers clignotent et on peut distinguer Dom qui se met en place à la batterie, bientôt suivi par ses deux compères vivement acclamés. Ca y est, ça commence...l'Apocalypse est en marche. Je ne vais pas vous faire une review titre par titre, mais plutôt vous donner mes impressions générales...

1. PUBLIC DE MERDE! putain mais c'est quoi ce bordel d'allumer des briquets?!?! (pardon pour ce langage, mais ça sort du cœur !!) Dès qu'il y avait un passage calme des dizaines de flammes s'allumaient...on se serait cru à un concert de Bruel! Des groupies en veux tu en voilà, le public qui frappe dans les mains, ça m'a gâché la transition guitare piano de 'Citizen Erased' et une bonne partie de 'Space Dementia', de 'Butterflies & Hurricanes' et j'en passe...

2. LE CAS ENDLESSLY : j'étais vraiment curieuse de voir ce que cette chanson donnait en live, sur l'album je n'accroche pas particulièrement mais il y a certaines choses intéressantes au niveau des percussions, qui me paraissaient toutefois difficiles à adapter au live. Je dois avouer que j'étais assez déçue... ils cherchent trop à coller à la version studio, à mon avis une version plus "énervée", dans la mesure du possible, serait plus appréciable.

3. LE LIGHT-SHOW ET LE DECOR EN GENERAL : hormis l'estrade totalement ridicule sur laquelle Chris montait de temps en temps ainsi que Matt pour 'Blackout', j'ai trouvé ça plutôt pas mal. Le panneau devant le piano s'allumait suivant les notes jouées, c'était un peu kitschouille mais cela rendait bien somme toute. Coucher de soleil sur la transition de 'Citizen Erased', clair de Lune sur le 'Piano Interlude' (intéressant d'ailleurs ce passage... a quand une New One?), "écran de veille" avec des étoiles qui avancent sur 'Space Dementia', montagnes sur 'Endlessly' et surtout un charmant robot sur 'Muscle Museum' (on aurait dit nono le petit robot, c'etait adorable). Il y a également eu les maintenant traditionnelles "cameras embarquées", sur le clavier du piano, sur les micros (qui ont pour résultat des gros plans parfois totalement ridicules...). Quant aux ballons, j'ai trouvé ça plutôt marrant, il y a eu de petits ballons noirs lancés du plafond sur 'Plug In Baby' (la dernière chanson avant le rappel), puis des gros ballons blancs remplis de confettis venant de la gauche sur 'Blackout' puis des lances à confettis bleus et blancs se sont mises en action sur 'Stockolm Syndrome'.

4. LA SETLIST : décevante. Certes l'enchaînement 'Citizen Erased'/'Space Dementia' était phénoménal, certes nous avons eu droit à un 'New Born' de toute beauté (moins bien que celui du Trabendo cependant), certes 'Butterflies & Hurricanes' est toujours aussi "bouleversifiante" en live, mais il manquait tout de même des titres à l'appel. L'enchaînement 'Sunburn'/'Muscle Museum' donnait vraiment l'impression qu'ils jouaient les 2 seuls titres du premier album à la suite pour en être débarrassés... (enfin c'était mon impression en tout cas). Ne parlons pas de 'Endlessl'y/'Feeling Good'. Pas de Faces-B, pas de 'Showbiz', pas de 'Dead Star', bref une set-list en tous points identiques à celle des soirs précédents.

5. POUR RESUMER : après toutes ces critiques vous allez finir par croire que j'ai pas aimé ce concert...détrompez vous! Je suis une fan et en en toute subjectivité j'ai trouvé ce concert formidable! Et oui peut être que là est tout le talent de Muse : avec autant de points négatifs sur ce concert ils ont quand même réussi à nous faire vivre une soirée presque inoubliable...

setlist
    Apocalypse Please
    Hysteria
    New Born
    Sing For Absolution
    Thoughts Of A Dying Atheist
    Citizen Erased
    Pïano Interlude
    Space Dementia
    Endlessly
    Feeling Good
    Butterflies And Hurricanes
    The Small Print
    Sunburn
    Muscle Museum
    Bliss
    Time Is Running Out
    Plug In Baby
    --------------
    Blackout
    Stockholm Syndrome
Du même artiste