logo SOV

The Courteeners

Paris, Maroquinerie - 24 janvier 2008

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Une poignée de singles plus ou moins réussis auront suffi à faire passer The Courteeners du statut de groupe de seconde zone à celui de grand espoir de la scène britannique de ces derniers mois, l'acharnement de la presse à produire une nouvelle « sensation » étant une nouvelle fois pour beaucoup dans cette ascension tout aussi rapide qu'insensée. Et sur scène me direz-vous ? Eh bien, malgré quelques a priori somme toute logique, le groupe se révèle sans doute plus doué et intéressant qu'en studio où le résultat n'est pas toujours celui escompté...

Cette réussite face au public, le groupe la doit principalement à son leader et vocaliste Liam Fray, tout aussi imposant que charismatique, sa présence contrastant clairement avec celle des fantomatiques Daniel Conan Moores et Mark Cuppello, respectivement à la guitare et basse, tandis que le fougueux Michael Campbell à la batterie tient son poste avec puissance et précision tout en assurant les choeurs de belle manière.
La faible affluence dans la salle et le surprenant choix de la part du groupe de n'interprêter que des titres méconnus dans un premier temps semble malgré tout briser quelque peu l'ambiance naissante, seul le contingent féminin anglais présent dans la salle semblant s'enthousiasmer sans retenue à l'écoute des compositions plus ou moins réussies que le groupe distille sans la moindre perte de temps.
Ce n'est qu'en fin de soirée, après que le quatuor ait pris ses marques et trouvé son rythme de croisière une demi-heure durant, que les choses sérieuses semblent finalement débuter avec un enchaînement globalement très convaincant de singles. Attendu dans le courant du mois de mars, Not Nineteen Forever semble ainsi qu'une qualité supérieure à ses précédesseurs, tandis que Acrylic et surtout le final composé de Cavorting et de l'entêtant What Took You So Long? obtiennent une approbation générale méritée.

Sans rien inventer, mais avec des compositions, textes ou influences typiquement britanniques, The Courteeners sont indéniablement armés pour obtenir un succès certain outre-Manche dans un avenir très proche.
setlist
    Aftershow
    Kimberley
    Kings Of The New Road
    Slow Down
    Please Don't
    Bide Your Time
    Fallowfield Hillbilly
    No You Didn't, No You Don't
    Not Nineteen Forever
    Acrylic
    If I Wasn't For Me
    Cavorting
    What Took You So Long?
photos du concert
    Du même artiste