logo SOV

These New Puritans

Paris, Maison de la Radio - 31 mars 2008

Live-report par Jean-Christophe Gé

Bookmark and Share
Les These new puritans et leur musique sont tellement bizarres que l’on se demande à quoi ressemblera leur Black session sur France Inter. Leur unique album, Beat Pyramid, est tellement court que l’on se demande aussi comment fera le groupe pour meubler l’heure d’émission avec ses titres dont la moitié semble tout simplement impropre à une diffusion. Enfin, dernier élément de surprise, les membres du groupe ont décidé de joué très proches les uns des autres, collés à la batterie et au synthé sur l’estrade, laissant un espace important avec le public. L’ambiance sera-t’elle glaciale ?

Début de réponse quand le maître de cérémonie décide de passer un long morceau de dEUS pour commencer la soirée, pour déjà six minutes de gagnées par Bernard Lenoir. Pour le reste, dès les premières notes ce sera une certitude, la soirée sera un double bonheur, celui de voir un excellent groupe de scène et celui de savoir que la France entière profite de cet exutoire post-punk en modulation de fréquence et sur grandes ondes. Jamais, je n’ai été aussi heureux de payer la redevance audio visuelle.

Le concert commence par Navigate, le morceau des défilés Dior. Côté musique, ça commence très fort avec une double couche de voix et de mélodies, on a l’impression que deux morceaux sont joués en simultané. Côté mode, le chanteur porte sa jolie cote de mailles à plumes de fer blanc, le batteur une chemise californienne des années 60, et la jolie préposée au synthé joue les muses froides en petite robe noire. Le bassiste, qui a fait le mannequin pour Hedi Slimane, devient invisible derrière sa basse qu’il manie comme un fusil, à la manière de Peter Hook, dans la période punk de Joy Division.

Le fantôme des héros de Manchester hantera toute la session et en premier lieu par le son : bruits de synthés type film SF des années 60, la grosse basse, l’ampli vox… Mais ce qui les rapproche le plus c’est l’atmosphère que dégage ce groupe de fans de musiques qui s’ennuient dans leur ville, qui jouent comme si leur vie en dépendait et comme si le public n’était pas là. Leur attitude mariale n’invite pas à la communion, mais pourtant ils communiquent juste ce qu’il faut. Une poignée de valeureux s’est d’ailleurs levée dès les premières notes pour suivre le concert debout en dodelinant de la tête, voire des épaules. Allez sur YouTube jeter un coup d’œil à la version de Transmission jouée pour la BBC, le spectacle du public est assez proche.

Dernier élément qui force le respect, These New Puritans n’use d’aucun artifice et d’aucune tricherie, tout est joué live, même si leur album est plein de collages. Si leur musique ne vous rebute pas, vous ne pouvez qu’être électrisé par ce groupe formidable.
setlist
    01. Navigate
    02. Numbers
    03. Swords of Truth
    04. C. 16th
    05. Colours
    06. FFF
    07. En Papier
    08. Elvis
    09. Four Pounds
    10. Doppelgänger
    11. Infinity
Du même artiste