chronique album

Rockferry

Date de sortie : 03.03.2008
Label : A&M Records
***
Bookmark and Share

Plus forte qu'Hilary Duff, est aussi vivifiante qu'une rasade bien tiède de la bière du même nom, voici Duffy, une jeune galloise qui apporte sa signature au grand livre hommage, estampillé "revival" de notre époque. Soit une blonde, timide et introvertie d'une vingtaine d'année, intimement convaincue depuis toujours que sa vocation se situe dans un studio d'enregistrement, à chanter des ballades. Une conviction très honorable, qui portera ses fruits, puisque son joli brin de voix arrivera bientôt jusqu'aux oreilles de l'une des grandes prêtresses du punk, Jeanette Lee, ex-membre du groupe de Johnny Rotten, post-pistols PIL, et surtout copropriétaire du label Rough Trade à qui l'on doit notamment les Libertines, le groupe le plus frais de ce siècle, chargé d'une audace et pour le coup d'un réel instinct de survie, ce à quoi 4 ou 5 Pop In, jouant en même temps, toutes scènes blindées de rockers, ne pourraient jamais faire face; (sauf si les Prostitues jouent, car là est bien le cas à part).

De Duffy, pour en revenir à elle, on attend beaucoup. Peut-être parce qu'à son sujet on en aura entendues de toutes sortes, des raccourcis étriqués qui la comparait à Amy, pendant que d'autres y allaient carrément en proclamant qu'il y avait du Diana Ross dans cette fille, elle qui finallement s'en contre-foutait pas mal d'être comparée à qui que ce soit, et qui, timide comme elle est, devait bien flipper avant la sortie britannique de son album en ce début de mois. Alors forcément, après la première écoute de son néanmoins, bon album Rockferry, on a senti un goût d'inachevé. On a eu beau chercher, mais il n'y avait pas de titres cachés, avec des textes qui nous auraient laissés sur le carreau, ni une voix rugueuse qui en aurait eu des histoires sordides à raconter. Non, mais à la place de ça, on a eu du Norah Jones sur Warwick Avenue, une ballade (Serious) très ordonnée et proprette qui nous rappellerait presque les mélopées de Joy Denalane et surtout, disons le, le spectre de Nancy Sinatra qui plane à chaque coin de piste. Il y a de la soul sur Rockferry, on en est convaincu avec des chansons comme Stepping Stone ou Distant Dreamer, mais ces quelques titres polissés n'arrivent pas à nous rassasier, à nous donner le coup de massue qui nous scotcherait des semaines et des semaines sur l'album.

De Duffy, on attend qu'une chose, qu'elle se prenne les pieds dans le tapis, tombe et nous chante sur le prochaine album à quel point ça fait mal.

Laurie, 16 mars 2008

tracklist
  1. Rockferry
  2. Warwick Avenue
  3. Serious
  4. Stepping Stone
  5. Syrup & Honey
  6. Hanging on too Long
  7. Mercy
  8. Delayed Devotion
  9. I'm Scared
  10. Distant Dreamer
titres conseillés
Mercy, Rockferry, Serious, Distant Dreamer
notes des lecteurs
notes des rédacteurs

à lire aussi sur SOV
album
Duffy
Endlessly

19.12.2010