logo SOV

Editors

The Weight Of Your Love

Editors - The Weight Of Your Love
Chronique Album
Date de sortie : 01.07.2013
Label : [PIAS] Recordings
25
Rédigé par Julien Soullière, le 27 juin 2013
Bookmark and Share
C’était en 2009, Editors livraient à qui voulait bien l’écouter un objet étrangement complexe, un troisième album plus angoissant que grisâtre, et d’autant plus déconcertant pour les fans du groupe anglais qu’il préférait faire la part belle aux machines et autres synthétiseurs, plutôt qu’aux traditionnelles six-cordes. Forcément clivant, In This Light And On This Evening n’avait cependant pas entaché le CV d’une formation talentueuse, promue à un avenir que beaucoup auraient eu raison de jalouser. Seulement voilà, la machine commence à sérieusement s’emballer, poussant le guitariste Chris Urbanowicz à quitter le navire au second semestre de l’année 2012. A l’origine de cette décision, des divergences artistiques avec Tom Smith, tête pensante de la formation, la plus forte de la petite bande. Dans cette petite ville qu’est le monde, on le sait, il ne peut y avoir qu’un seul shérif.

En l’état, l’évènement donnait à croire qu’Editors n’allaient pas revenir à leur premiers amours, mais persister dans un style plus électronique encore, voire carrément abandonner cette option pour explorer des contrées artistiques qui leur étaient jusqu’ici inconnues. Que nenni : avec The Weight Of Your Love, le groupe a fait le choix de l’épure et du terrain conquis, revenant avec une musique moins chargée, moins racée, dénudée des sombres tourments qui rongeaient leur dernier opus en date, mais également plus sage, pour ne pas dire excessivement pop. Car, c’est vrai, passés quelques morceaux comme The Weight, Sugar (peut-être le meilleur morceau de ce disque), ou encore Hyena, le reste de l'album se veut beaucoup plus léger que tout ce qu’ont pu faire Editors par le passé, mais aussi moins véloce, les grosses guitares ayant une fois encore été priées de rester au placard, en faveur de compositions d’inspiration classique.

Si avec ce disque sans aspérités, le groupe ne pouvait pas créer la surprise comme à l’époque d'In This Light And On This Evening, il ne convainc pas non plus totalement dans un genre qui ne fait effet que parce que la voix de Tom Smith est capable de bien des prouesses (excepté par moments sur What Is This Thing Called Love, par ailleurs excessivement mielleuse). Auparavant, la musique d’Editors était un tout, et le timbre de voix de Tom Smith n’était qu’un élément d‘importance parmi d’autres. Aujourd’hui, tout semble avoir été pensé pour elle, rien que pour elle, et nombre de titres présents sur The Weight Of Your Love ne semblent exister que dans l’unique but de la mettre en valeur, et de nous faire sortir nos briquets lors d’un prochain concert. L’exercice a ses limites, et les quelques vraies sorties de route font quand même très mal (Honesty, Nothing). On appellera ça l’effet « How I Met Your Mother » : ça marche, mais seulement parce que Barney/Tom est là. A croire que c'est de l'album solo de Smith dont on parle ici...

Avec ce quatrième disque assez inoffensif, soyons francs, Editors déçoivent franchement. Mais au vu du type d’album, nul doute qu’ils se feront une belle place au-devant de la scène. Tant mieux pour eux. Nous, on espère secrètement que le groupe que l'on a connu et apprécié retrouvera l'exigence qui le caractérisa jadis.
tracklisting
    1. The Weight
  • 2. Sugar
  • 3. A Ton Of Love
  • 4. What Is This Thing Called Love
  • 5. Honesty
  • 6. Nothing
  • 7. Formaldehyde
  • 8. Hyena
  • 9. Two Hearted Spider
  • 10. The Phone Book
  • 11. Bird Of Prey
titres conseillés
    Sugar, Hyena
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste