Chronique album : Ice, Sea, Dead People - Teeth Union - Sound Of Violence
logo SOV
Ice, Sea, Dead People - Teeth Union
Chronique Album
Date de sortie : 11.10.2010
Label : Lost Toys And Dirty
35
Rédigé par Johan, le 2 novembre 2010
Bookmark and Share
Post-punk ? Art-noise ? In-your-face rock music ? Heavy-metalo-hardcore ? On s'en moque, Ice, Sea, Dead People jouent juste bruyamment. On leur collera des étiquettes plus tard, quand on se lassera de Teeth Union. Ce qui n'est pas près d'arriver.

« Avec un ami, on se foutait de la gueule de ces noise bands comme Wolf Eyes, et on a décidé à notre tour d'enregistrer des démos complètement pourries et inaudibles », expliquait récemment Craig Sharp, chanteur et guitariste des Ice, Sea, Dead People, sur le site anglais Nouse.« Mais quelqu'un est passé par là et nous a vraiment pris au sérieux ! ». Car derrière les allures primaires de la musique de ce trio de Londres, se cachent des mélodies qui s'imposent d'elles-mêmes.
Ce n'est que plusieurs mois après que sort leur premier album, sur Dirty Recordings & Lost Toys Records, où les riffs brouillons de leurs démos laissent davantage de place aux arrangements et où les cris se font, pour les moins hardcore d'entre nous, plus compréhensibles sans perdre pour autant de leur impact. Enregistré par Tom Morris, un ami du groupe, aux Studios Fortress et mixé par Bob Weston (Shellac), Teeth Union ne laisse que rarement le temps de se reposer, conviant sur près de 25 minutes Future of the Left ou encore Fugazi.
D'entrée de jeu, I'm Cat donne le ton. Infatigable, dissonant, barré, le titre n'est qu'une succession continue de breaks, sans couplet ni refrain, sur à peine deux minutes trente. Toujours instables, Ice, Sea, Dead People nous surprennent toutes les dix secondes, chaque chanson partant dans des directions différentes mais ayant toutes un point commun : l'énergie increvable dont fait preuve le groupe sur ces neuf compositions effrénées.

Teeth Union est un champ de bataille duquel il faut séparer le bon grain de l'ivraie. Ne dépassant que très rarement les trois minutes, les titres se laissent apprivoiser progressivement, dévoilant alors parfois des moments d'accalmie enivrante dans leurs violence et folie apparentes.
tracklisting
    01. I'm Cat
  • 02. Laser Brain
  • 03. My Twin Brother's A Brother
  • 04. Grean Tee
  • 05. Justin Klein
  • 06. Brrrrr
  • 07. Hence/Elvis
  • 08. Satan/Japan
  • 09. Until We Break Our Legs...
titres conseillés
    My Twin Brother's A Brother, Hence/Elvis, Brrrrr
notes des lecteurs