logo SOV

Glen Hansard

This Wild Willing

Glen Hansard - This Wild Willing
Chronique Album
Date de sortie : 12.04.2019
Label : Anti-
4
Rédigé par Alexandre Mérin, le 9 avril 2019
Bookmark and Share
Février 2018, Glen Hansard invitait sur la scène du Trianon les frères Khoshravesh, musiciens classiques d'origine iranienne rencontrés à Paris un an auparavant, pendant la conception de ce nouvel album. Le public réuni ce jour-là écoutait une version inédite de Fitzacarraldo, hymne du groupe The Frames arrangé « with an iranian twist ». Ceux qui ont aimé voir Hansard quitter son habit de folk singer et mélanger les sonorités adhèreront sans doute à This Wild Willing, nouvel album enregistré et conçu dans l'improvisation autour d'une flopée de musiciens.

I'll Be You, Be Me donne le ton, l'artiste laisse carte blanche aux musiciens, sa présence est discrète, sa voix effacée. Les sonorités sont denses, électroniques, ornementales à la fois. L'ensemble prime sur les initiatives instrumentales isolées, toujours au service du morceau. Si les mélodies font surface sur Don't Settle et Fool's Game, elles se noient finalement dans un mur sonore saturé. La méthode de composition déroute. Les chansons de Glen Hansard ne sont plus portées par sa voix, habituellement mise en relief par une guitare soulignant chaque inflexion mélodique. Ici, chaque titre a son mouvement propre, avance inexorablement, se cherche en progressant. This Wild Willing propose une collection de thèmes musicaux sur lesquels chaque instrument évolue librement. La spontanéité de cet album conçu au gré des rencontres prend son sens sur Race To The Bottom, où se confrontent aux motifs de guitare rythmique les cordes orientales aux harmonies enrichies de quarts de ton.

Hansard déroule ensuite huit titres aux atmosphères suspendues, dont les notes de piano éparses évoquent l'époque de The Swell Season. Chaque morceau devient une invitation au voyage, à l'image de The Cloosing Door, envoûtant par ses motifs répétitifs engloutis par des nappes et des arpèges synthétiques. Les morceaux qui s'enchaînent deviennent prétexte, sur la longueur, à extraire de chaque thème musical toutes ses possibilités. Threading Water tend un fil entre les époques et les traditions musicales, bien que leur rencontre ne soit pas un prétexte à la diversité des styles. L'exercice d'imbrication harmonique est remarquable, le mélange opère par la juste mesure que chacun met au service du morceau. Autre coup de maître, Who's Gonna Be Your Baby Now s'ouvre guitare et banjo dehors. Le titre, dans la lignée du répertoire de l'artiste à première vue, est vite balancé par le style classique des intervalles de piano et par ses cordes dissonantes. Fin du voyage en Irlande, Leave A Light boucle l'album d'une merveille folk. Le titre conclusif se présente en négatif du morceau d'ouverture : Glen Hansard annonçait son désir de casser ses propres codes, il réaffirme finalement l'attachement à une tradition qui traverse tout l'album.

This Wild Willing aura trompé ceux qui entendaient dans les deux premiers extraits de l'album un retour au rock de The Frames. Au-delà d'une composition expérimentatrice et en mouvement, Glen Hansard a compris qu'il n'y avait pas meilleure recette que les traditions musicales pour fabriquer l'album le plus moderne et original qui soit.
tracklisting
    01. I'll Be You, Be Me
  • 02. Don't Settle
  • 03. Fool's Game
  • 04. Race To The Bottom
  • 05. The Closing Door
  • 06. Brother's Keeper
  • 07. Mary
  • 08. Threading Water
  • 09. Weight Of The World
  • 10. Who's Gonna Be Your Baby Now
  • 11. Good Life Of Song
  • 12. Leave A Light
titres conseillés
    Fool's Game, Brother's Keeper, Who's Gonna Be Your Baby Now
notes des lecteurs