logo SOV

Horsey

Debonair

Horsey - Debonair
Chronique Album
Date de sortie : 30.07.2021
Label : untitled (recs)
4
Rédigé par Pierre-Arnaud Jonard, le 2 août 2021
Bookmark and Share
On sait depuis maintenant plusieurs années que le sud de Londres est grand pourvoyeur de groupes de qualité, en voici une nouvelle preuve avec Horsey. Premier essai du groupe, ce Debonair se révèle comme un disque on ne peut plus surprenant car il emprunte tellement de directions musicales différentes qu'il surprend au premier abord et que l'on ne sait plus où donner de l'oreille. Mais c'est aussi ce qui en fait tout le charme.

Si les premiers morceaux de l'opus sonnent comme du post-punk un peu chaotique (Arms And Legs, Everyone's Tongue), Horsey s'aventurent ensuite vers des territoires jazz et cabaret. Wharf montre une cassure avec le début du disque qui, s'il surprend l'auditeur, montre le côté aventureux du combo. Le côté jazzy de ce titre a par ailleurs bien des atouts. Lagoon, qui suit, nous rappelle au bon souvenir de Style Council et s'avère être l'une des autres belles réussites de l'album.

1070 et surtout Clown ont quant à eux un côté cabaret certain. Un style qui va comme un gant à Horsey. Le groupe est tellement doué pour le mélange des genres qu'il réussit à mélanger cabaret et rock progressif sur Slippy Cup ce qui, avouons-le, n'est pas un mince exploit. Puis nouveau changement de registre avec le très beau instrumental Leaving Song et sa guitare hispanique envoûtante. On se dit alors que la motivation du groupe est de sortir à chaque fois du chemin où l'on imaginerait le suivre.

L'album s'achève par Seahorse, morceau précédemment sorti en single. Un titre où l'on retrouve King Krule en guest, ce qui ne surprend guère puisque Horsey comprend en ses rangs son frère, Jack Marshall, et son batteur, George Bass. Un morceau étrange, là encore, avec une ambiance cabaret mais avec une touche pop que l'on avait guère entendu dans les précédents morceaux. Un titre aérien particulièrement réussi.

Debonair, au final, est un album très étrange et surprenant, hors du temps et des modes. Il forme un maelstrom musical audacieux, parfois déroutant, mais si on se laisse porter par les audaces de Horsey, on trouvera à ce disque un charme incontestable.
tracklisting
    01. Sippy Cup
  • 02. Arms and Legs
  • 03. Underground
  • 04. Everyone's Tongue
  • 05. Wharf (i)
  • 06. Wharf (ii)
  • 07. Lagoon
  • 08. 1070
  • 09. Clown
  • 10. Leaving Song
  • 11. Seahorse
titres conseillés
    Lagoon - Leaving Song - Seahorse
notes des lecteurs