logo SOV

Klaxons

Paris, Maison de la Radio - 11 décembre 2006

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Un mois à peine après une prestation mitigée à l’Olympia de Paris lors du festival des Inrockuptibles, le phénomène anglais Klaxons se voyait offrir un rattrapage de luxe dans les studios de la Maison de la Radio pour une des très prisée Black Session de Bernard Lenoir. Un retour précoce accompagné par le déplacement en nombre des fans du groupe, principalement français, tous unis pour défendre et accompagner les porte-drapeaux du pseudo-mouvement « nu rave ».

Pour beaucoup, ce concert de Klaxons était à l’évidence le premier. L’excitation est aisément palpable à quelques minutes du début du show, et c’est sans la moindre hésitation que la majorité du public délaisse les gradins pour s’installer dans la fosse à quelques centimètres du groupe suite à une suggestion à l’allure d’ordre du maître de cérémonie.
Les lumières s’éteignent, les tubes fluorescents distribués à foison illuminent la salle et les quatre héros de la soirée entrent en piste le sourire aux lèvres. L’accueil est chaleureux, probablement plus qu’espéré, et la formation trouve ses marques sans la moindre difficulté dès les premières notes de The Bouncer. Le concert est mené à un rythme extrêmement rapide, certains morceaux au tempo plus lent, à l’image de Not Over Yet ou Hall Of Records, sont accélérés par le groupe tandis que les hits déchainent les passions.
Massivement soutenus, acclamés et encouragés, les jeunes anglais trouvent leur rythme de croisière tandis que les tubes potentiels s’enchaînent. Atlantis To Interzone fait l’effet d’une bombe lorsque sa sirène résonne dans la salle et dans toutes les têtes, tout comme Magick, Gravity’s Rainbow et Golden Skans. L’ambiance atteint son paroxysme avec 2 Receivers puis 4 Horsemen Of 2012 avant que le groupe ne quitte la salle sans le moindre rappel, la maigreur actuelle de leur catalogue étant une excuse tout à fait acceptable.

Encore perfectibles et brouillons par instant sur scène, Klaxons possèdent à l’heure actuelle une collection de titres tous plus efficaces les uns que les autres. De quoi faire de cette jeune formation une des révélations de l’année 2007, si ce n’est plus…
setlist
    The Bouncer
    Atlantis To Interzone
    Hall Of Records
    Totem On The Timeline
    Magick
    As Above So Below
    Golden Skans
    Gravity's Rainbow
    Not Over Yet
    2 Receivers
    4 Horsemen Of 2012
Du même artiste