logo SOV

Dan Black
We Were Promised Jetpacks
Dupec

Paris, Flèche d'Or - 16 avril 2010

Live-report par Roseline

Bookmark and Share
C’était une affiche 100% britannique que nous proposait la Flèche d'Or en ce vendredi soir, mettant à l'honneur Dan Black, ancien chanteur de The Servant, entouré de Dupec et de We Were Promised Jetpacks, tout droit arrivés d’Ecosse.

Il est déjà 21h lorsque les trois garçons de Dupec montent sur scène pour nous présenter l'essentiel des titres d'un premier album attendu en mai, On The Radar. Avec un set relativement court (pas plus de 30 minutes), le trio nous livre un rock brut, dans la veine des groupes hardcore qui primaient il y a une dizaine d’années. Ca débute fort sur MMIX, les riffs de guitare mis à l’honneur, entre une basse parfois un peu trop présente, et une batterie énergique et bien dosée.
Petit bémol concernant la guitare qui, si elle est seule sur scène, a la mauvaise idée de couvrir l’essentiel la voix de James Yuill. Celui-ci se voit obligé de crier pour se faire entendre, notamment sur I Can Still Probably Swim. James se retrouve par ailleurs à entamer un concours de cris avec certains fans des premiers rangs, avant de nous annoncer la fin du set. Trente minutes après le début du concert, le groupe, en nage, nous quitte sur I Can Count To Twelve. Les applaudissements sont toujours aussi timides, le public se réservant certainement pour les prochaines prestations.

A en juger par l’amas qui s’est soudainement formé dans les premiers rangs, les stars de la soirée sont bien les écossais de We Were Promised Jetpacks. Une longue introduction sous forme de décompte fait peu à peu monter la pression dans le public, qui n’hésitent pas à applaudir à tout rompre, accompagnant ainsi l’entrée en scène du groupe. Les fans sont au rendez-vous, en témoigne l’agitation qui règne dans la fosse dès le premier titre, Keeping Warm. Les pogos se mettent en place, les refrains sont repris par les fans et une bonne partie des mains sont en l’air, prêtes à accompagner le groupe avec force.
On se rend mieux compte de la force vocale d’Adam Thompson sur le nouveau titre du groupe. En effet, le jeune homme n’hésite pas à chanter les refrains hors micro, le visage écarlate, mais la voix puissante, sans fausse note. Un mot : impressionnant. C’est à ce rythme que le groupe jouera durant près de quarante-cinq minutes, sans ralentir le rythme, donnant le meilleur d’eux-mêmes. Avant d’entamer A Far Cry, une nouveauté un brin plus calme et sombre que les autres titres, Adam se lance dans un français hésitant, remerciant les fans d’être aussi enthousiastes ce soir.
Quelques percussions claires apportées par Michael Palmer, guitariste, sur It's Thunder And It's Lightning et Short Bursts ajoutent une certain délicatesse à un rock brut, sans enlever à l’énergie du set. Les Ecossais parviennent sans peine à faire participer les spectateurs, que ce soit en chantant avec eux, accompagnant ainsi Adam qui continue le hors micro sans faiblir, ou frappant dans leurs mains comme sur Roll Up Your Sleeves. Concert éreintant donc, aussi bien sur scène que dans la fosse, nous ayant permis de découvrir avec bonheur les nouveaux titres de We Were Promised Jetpacks.

Il est près de 23h et une partie des spectateurs quitte la salle sans attendre le début du show de Dan Black. L’attente aura été longue avant que l’ancien de The Servant n’apparaisse, le visage peinturluré, accompagné d’un guitariste, d’un bassiste, et de machines en tous genres, mais cela en aura valu la peine.
Pump My Pumps est à peine débuté que l’anglais se met en mouvements, gesticulant dans tous les sens, le corps comme désarticulé. Le chanteur est une véritable pile électrique. Il ne s’arrête pas à l’interprétation de ses titres, il les mime, les vit et nous transmet toute son énergie et sa bonne humeur. C’est dans un très bon français que Dan Black nous parle, s’étonnant du nombre de personnes présentes dans la salle ce soir et nous disant régulièrement qu’il nous aime.
Les fans sont invités à l’accompagner sur U + Me ou encore Alone, chantant et frappant dans leurs mains jusqu’à ce que le chanteur estime la participation suffisante. Dan Black mène la salle au doigt et à la baguette, n’hésitant pas à lancer, gentiment, de petites piques et plaisanteries, faisant réagir le public au quart de tour. Un nouveau titre plus rock que les autres fait son apparition vers la fin du concert, faisant hurler les fans des premiers rangs. Le guitariste, jusque là relativement discret, est invité à chanter le refrain, accompagnant de sa voix grave et étouffée le chant aigu de l’ex-The Servant.
La majorité des morceaux, très électroniques, est relevée ça et là par la basse, parfois un peu trop présente, et surtout les riffs de guitare, ajoutant ce qu’il faut de puissance rock, comme sur I Love Life. Ce dernier titre arrive d’ailleurs très vite, mais que les spectateurs se rassurent, elle va durer environ vingt-cinq minutes. D’autant que les fans sont encore une fois invités à chanter en cœur, sur tous les tons possibles et imaginables. Dan Black et ses musiciens quittent la scène, applaudis avec force, tandis que certains sortent déjà de la salle, pensant certainement qu’un le rappel n’aura pas lieu. C’est mal connaître le chanteur qui n’accepte pas de sortir sans avoir joué son plus gros succès, Yours. Les mains se lèvent, une dernière fois, Dan Black ne s’arrête pas de danser et de remercier le public de son enthousiasme, promettant finalement que le prochain concert durera bien plus longtemps.

C’est à minuit passé que le public quitte la salle, épuisé mais heureux d’avoir assisté à un concert éclectique et énergique, dans une ambiance électrique.
setlist
    DUPEC
    MMIX
    I Can Still Probably Swim
    New Song
    Stab
    La Liga
    Snakes And Ladders
    New Song
    I Can Count To Twelve

    WE WERE PROMISED JETPACKS
    Keeping Warm
    Quiet Little Voices
    New song
    A Far Cry
    It's Thunder And It's Lightning
    Roll Up Your Sleeves
    Ships With Holes Will Sink
    Short Bursts

    DAN BLACK
    Pump My Pumps
    Wonder
    Ecstasy
    U + Me
    Life Slash Dreams
    Alone
    Symphonies
    New Song
    I Love Life
    ----
    Yours
photos du concert
    Du même artiste