logo SOV

Sea Pinks

Youth Is Wasted

Sea Pinks - Youth Is Wasted
Chronique Album
Date de sortie : 01.09.2010
Label : Cass/Flick
45
Rédigé par Hybu, le 26 décembre 2010
Bookmark and Share
Si les pratiques du Do It Yourself n'ont jamais cessé, les productions à mini-budget sont de nouveaux proéminentes dans la pop britannique, la crise du secteur de la musique y étant surement pour quelque chose, mais pas seulement. Un vent de basse fidélité souffle depuis les États-Unis, et comme tout les autres pays du monde (y compris la France), le Royaume-Uni s'est mis à la cassette, média pourtant quasi-totalement oublié, le prix y étant pour beaucoup.

Sea Pinks est né lorsque Neil Brogan (également batteur de Girls Names), après s'être acheté une Fender Mustang 1966, eut l'envie de composer. En quelques semaines, il avait réuni une dizaine de morceaux, qu'il finit par sortir sur son propre label en cassette.
Avec un micro-budget mais un grand talent, ne vous attendez pas à une production maousse, ce genre de musique pop et d'influences indie 80s (K Records, Cherry Red, la twee, le C86...) et sixties (la surf music, The Byrds...) fonctionne très bien pour de tels enregistrements maison. Les références sont donc assez proche de Girls Names, mais Neil Brogan y développe ici un son plus joyeux, plus ensoleillé et moins gothique fait de rythmiques surf, d'accords jangly et d'un chant évasif.
La réussite de Youth Is Wasted, outre d'avoir le bon goût (ce qui reste assez rare en ce moment au Royaume-Uni), est de réunir une grosse poignée de chansons fantastiques telles que Bobby Beau, Japanese Knotweed, Peripheral Vision ou encore Falling Over. Certes le son est toujours plus ou moins d'identique d'un titre à l'autre, les non initiés trouveront peut être la cassette un peu indigeste, mais pourtant les mélodies valent le détour et sont d'une simplicité déconcertante.

Pour les amateurs de ce genre d'indie pop originelle, Sea Pinks est donc très recommandable. Pour les autres, il n'est pas trop tard pour vous y intéresser. La révolution n'est pas en marche chez Sea Pinks, mais s'il fallait noter la sureté des goûts, celui-ci obtiendrait certainement la note maximale. Avec moins de partialité, Neil obtient donc une note plus que flatteuse méritée. La simplicité a bien des vertus, dont celle de démontrer qu'avec un peu de talent et de facilité pour écrire de belles mélodies, un peu de culture musicale, il est possible de monter un groupe très convaincant et de sortir un disque (ou une cassette) de qualité. Et si l'abus de moyens nuisait à la musique ?
tracklisting
    01. Japanese Knotweed
  • 02. Youth Is Wasted
  • 03. Bobby Beau
  • 04. Peripheral Vision
  • 05. Evening, Dreaming Of Empire
  • 06. A Certain Empathy
  • 07. Falling Over
  • 08. She's All That
  • 09. On The Beach
  • 10. Oh Lackaday
  • 11. Ballad Of The Band
titres conseillés
    Bobby Beau, Falling Over, Peripheral Vision, Japanese Knotweed
notes des lecteurs