logo SOV

The Kooks

Hello, What's Your Name?

The Kooks - Hello, What's Your Name?
Chronique Album
Date de sortie : 04.12.2015
Label : Virgin
2
Rédigé par Jean Duffour, le 5 janvier 2016
Bookmark and Share
Angoisse à tous les étages au moment de découvrir ce nouvel album de The Kooks. Naïvement intitulé Hello, What's Your Name ?, le tracklisting du cinquième album du quatuor de Brighton est en effet uniquement composée de titre s'achevant par la troublante parenthèse « (remix) ». Il s'agit majoritairement de pistes issues du précédent album quelque peu controversé.

Que peut-on donc attendre d'un disque composé pour l'essentiel de titres remixés d'un album qui n'a guère fait l'unanimité ? Réunissant les DJs qui ont marqué les années 90, les Kooks veulent conquérir le monde de l'électro. L'inquiétude est évidement de taille. Surtout au moment de lancer l'écoute de la première piste : Creatures Of Habit (Jack Beats remix). Les premières secondes donnant simplement l'envie de couper le son et éteindre l'ordinateur, la chaîne hi-fi, qu'importe.

Mièvre remix minimaliste pour boîte de nuit, la chanson s'étend sur cinq minutes. Bien trop longues et interminables, même. Les Kooks semblent avoir fait le tour de la question. Et si certains groupes comme Starsailor nous ont surpris cette année en sortant une compilation de qualité, force est de constater qu'ici la bande à Luke Pritchard a tout simplement publié un disque à fins uniquement commerciales, et en tout état de cause, certainement pas musicales.

La moitié des remixes proposés s'inscrivent dans la même veine que le premier titre évoqué. Les mélodies altérées, les beats surjoués et la dose d'électronique oppressent l'auditeur. Les Kooks ont-ils perdu le génie pour nous laisser avec un insipide recueil de chansons remixées ? Lesdites chansons n'étant, soit dit en passant, pas les meilleurs qu'ils aient composées durant leur carrière.

Le remix de Westside, guère audacieux, ou même celui de Backstabber, dépourvu d'intérêt, tendaient à confirmer cette tendance. C'était sans compter sur la piste neuf, Murdered & Downer (medley - remix by the Amorphous Androgynous). Véritable soulagement et sursaut d'orgueil au milieu de ce disque proche du néant. La voix de Luke au diapason, les choeurs enfin de retour, piano abondant et légère guitares groove posent les fondements d'un medley réussi. Les cuivres ont même leur part non négligeable dans la chanson.

Si la suite de l'album n'emprunte pas la même voie, c'est peu dire que ce neuvième morceau sauve l'intégralité de ce disque ô combien décevant. Les Kooks n'ont pas intégralement vendu leur âme, mais une bonne partie néanmoins. Un essai à oublier rapidement, en espérant un retour à la normale pour le quatuor autrefois parmi les plus séduisants Outre-Manche. Quel est son nom ? Ni Kooks, ni réussite.
tracklisting
    01. Creatures of Habit (Jack Beats Remix)
  • 02. Bad Habit (Apexape Remix)
  • 03. Sweet Emotion (Montmartre Remix)
  • 04. Are We Electric (Kideko Remix)
  • 05. Westside (Frank De Wulf Remix)
  • 06. Sunrise (Midnitemen Remix)
  • 07. Around Town (Max Pask & ‘Spiky’ Phil Meynell Remix)
  • 08. Backstabber (XKH Remix)
  • 09. Murdered & Downer (A Monstrous Psychedelic Bubble Remix by the Amorphous Androgynous)
  • 10. Forgive & Forget (Isabella ‘Machine’ Summers Remix)
  • 11. Westside (The Nextmen Remix)
  • 12. Are We Electric (Kove)
  • 13. Down (The Reflex Remix)
  • 14. Dreams (DJ Pierre Remix)
  • 15 Forgive & Forget (Atlas Genius Remix)
titres conseillés
    Murdered & Downer (medley) [A Monstrous Psychedelic Bubble remix by the Amorphous Androgynous]
notes des lecteurs
Du même artiste