Chronique album : John Bramwell - Leave Alone The Empty Spaces - Sound Of Violence
logo SOV

John Bramwell

Leave Alone The Empty Spaces

John Bramwell - Leave Alone The Empty Spaces
Chronique Album
Date de sortie : 02.02.2018
Label : 27.27 Records
35
Rédigé par Emmanuel Stranadica, le 30 janvier 2018
Bookmark and Share
On se demandait ce que devenaient I Am Kloot. En effet, cela fait déjà six ans que leur dernier album studio, l'excellent Let It All In, est paru. On n'aura pas de réponse à proprement parler sur les projets du groupe dans l'immédiat, cependant John Bramwell, le leader du groupe, effectue un comeback en solo avec Leave Alone The Empty Spaces.

Son disque débute avec un petit instrumental charmant : A Field Full Of Secrets. Celui-ci s'apparente à une journée qui commence, un jour qui se lève. Calme et presque lumineuse, l'entrée en matière de ce disque est de bon augure. Pourtant, on grimace un peu dès la plage suivante. L'interrogatif Who Is Anybody laisse en effet un peu perplexe, notamment à cause du chant du mancunien. Ce petit loupé ne va cependant pas ternir l'ensemble de cet album qui va progressivement monter en intensité. Si Times Arrow reste une folk song somme toute assez classique, From The Shore qui lui fait suite sonne très pub irlandais avec sa mélodie enjouée. C'est à partir du titre suivant que le disque va prendre une autre dimension.

En effet, le sublime Sat Beneath The Lightning Tree apporte une nouvelle identité à ce disque qui jusque-là avait un peu de mal à vraiment séduire. Poignante et mélancolique la chanson mérite à elle seule le fait qu'on prête une oreille à ce disque. John Bramwell ne va pourtant pas nous offrir une seule perle musicale dans les vingt-huit minutes que dure seulement son album. L'époustouflant Tallulah vient une fois encore nous chambouler et cela en deux minutes chrono. Avec pour seules paroles : « Wherever I go, wherever you are, I love you », la ballade harmonieuse et passionnée nous emporte dans un tourbillon d'amour. Cette ode va d'ailleurs tourner au rendez-vous amoureux dans Meet Me At The Station qui conclut l'album de très belle manière.

Si on ne retrouve pas tous les éléments qui forment l'essence de la musique de I Am Kloot, Leave Alone The Empty Spaces contient quelques pépites qui donnent une certaine beauté à ce début 2018. L'album ne figurera pas parmi les disques indispensables de l'année mais ne sera pas non plus à considérer comme un disque mineur. Dans tous les cas, il nous aidera à patienter jusqu'au prochain album du groupe de Manchester.
tracklisting
    01. A Field Full Of Secrets
  • 02. Who Is Anybody
  • 03. Times Arrow
  • 04. From The Shore
  • 05. Sat Beneath The Lightning Tree
  • 06. The Whipperwill
  • 07. Tallulah
  • 08. Leave Alone The Empty Spaces
  • 09. Meet Me At The Station
titres conseillés
    Sat Beneath The Lightning Tree - Tallulah - A Field Full Of Secrets
notes des lecteurs