logo SOV

Peter Doherty & The Puta Madres

Peter Doherty & The Puta Madres

Peter Doherty & The Puta Madres - Peter Doherty & The Puta Madres
Chronique Album
Date de sortie : 26.04.2019
Label : Strap Originals/Cargo Records
3
Rédigé par Simone Minet, le 17 avril 2019
Bookmark and Share
Pour les lecteurs de ce magazine, il n’y a sans doute pas besoin de rappeler ce qui a fait la notoriété de Peter Doherty dans le passé, et on ne fait pas allusion ici à ses prouesses musicales avec The Libertines et The Babyshambles. Compte tenu des chapitres plus sombres de sa biographie, qui aurait cru en 2003 que quinze ans plus tard les Libertines - avec un Peter Doherty désormais quarantenaire - allaient ouvrir un hôtel en bord de mer au sud-est de l’Angleterre (si, si, c’est vrai !) ?

Vu cette prédilection invraisemblable pour les pittoresques demeures côtières, il n’est pas étonnant que le nouvel album de Doherty ait été enregistré dans une maison de famille à Étretat en Normandie. Si cet environnement idyllique avec vue sur les falaises a eu une influence sur la musique est discutable. Quoi qu’il en soit, force est de constater que l’album correspond mieux à un dimanche après-midi à la plage qu’à une salle de concert remplie de personnes cherchant à se défouler dans le pit – bref, ce premier opus de la nouvelle formation de Doherty manque cruellement de l’énergie des chansons des Libertines par exemple.

Peter Doherty & The Puta Madres, album éponyme de la formation, a été enregistré live afin de conserver l’authenticité du jeu et d’exprimer l’essence du groupe – un pari réussi ! Fidèle au cadre maritime, l’album ouvre avec une chanson intitulée All At Sea qui constitue une entrée douce et agréable qui donne bien envie de découvrir ce nouvel album. Le morceau se distingue notamment par des parties instrumentales réussies, laissant la part belle à la guitare et au violon. Who's Been Having You Over, deuxième titre de l’album et premier single sorti, est marqué par des claviers psychédéliques et un refrain assez convaincant, plus énergique que la plupart des autres titres de l’album. Paradise Is Under Your Nose prend ensuite la relève avec un rythme plus calme et planant. Avec des paroles du type « joy is wherever you go » et un solo de violon à l’eau de rose, ce morceau frôle dangereusement la limite du kitsch, sans pourtant être déplaisant.

Déjà, au bout de quelques chansons, on a du mal à catégoriser l’album. Peter Doherty & The Puta Madres est un mélange intéressant entre plusieurs genres : on y retrouve de l’indie rock à la Libertines ou encore Oasis, du rock psychédélique avec ses claviers planants ainsi que du folk avec la présence marquée du violon et de l’harmonica.
Le groupe assume par ailleurs pleinement ses inspirations musicales et nous sert ainsi une très belle reprise de Ride Into The Sun de The Velvet Underground, intitulée Someone Else To Be. Cette chanson est sans doute l’un des moments forts de l’album, sublimé par la présence du violon qui prend ici tout son sens.
Après une première moitié plutôt réussie, on commence à se lasser vers la moitié de l’album avec The Steam, Travelling Tinker et Lamentable Ballad Of Gascony Avenue qui sont moins accrocheurs et misent tous sur la même recette : des claviers psychédéliques en fond, des riffs de guitares enjoués et une alternance entre des passages rapides et des moments plus mélancoliques.
Shoreleave – avant-dernier morceau et de nouveau une allusion maritime dans le titre – surprend par sa diversité musicale. La chanson commence par une belle ligne de basse, suivie d’un couplet entraînant et énergique pour terminer sur une ligne planante avec des paroles en français : « Je suis désolé... ». L’album se termine sur une note intimiste avec Punk Buck Bonafide. Dans cette chanson acoustique, la voix de Doherty avec ses paroles à moitié parlés, à moitié chantés, est accompagnée uniquement par une guitare. Vu le titre prometteur, on aurait souhaité davantage de punk pour clore l’album avec un titre pêchu qui resterait dans la tête.

Car c’est ce qui manque probablement le plus à ce nouvel opus. Si cet album a clairement des points forts et est très agréable à écouter sur disque, reste à voir quel accueil le public lui réservera en live. Enfin, si Peter Doherty & The Puta Madres ne rencontre pas le succès escompté, Pete pourra toujours se consacrer à temps plein à sa deuxième carrière en tant qu’hôtelier au bord de la mer...
tracklisting
    01. All At Sea
  • 02. Who's Been Having You Over
  • 03. Paradise Is Under Your Nose
  • 04. Narcissistic Teen Makes First XI
  • 05. Someone Else To Be
  • 06. The Steam
  • 07. Travelling Tinker
  • 08. Lamentable Ballad Of Gascony Avenue
  • 09. A Fool There Was
  • 10. Shoreleave
  • 11. Punk Buck Bonafide
titres conseillés
    Someone Else To Be, Who's Been Having You Over, All At Sea, Shoreleave
notes des lecteurs
Du même artiste