logo SOV

Spinning Coin

Hyacinth

Spinning Coin - Hyacinth
Chronique Album
Date de sortie : 21.02.2020
Label : Geographic Music
3
Rédigé par Bertrand Corbaton, le 11 février 2020
Bookmark and Share
Après le départ du bassiste Cal Donnelly, le désormais quartet Spinning Coin sort un deuxième album nommé Hyacinth, deux ans après Permo. Pour autant, pas question de trop modifier la formule qui nous avait fait découvrir cette pop enjouée et ces paroles parfois cafardeuses. Le spleen des débuts semble avoir évolué et Hyacinth laisse place à des thèmes plus dirigés vers l'introspection personnelle.

Comme sur Permo, le chant est partagé entre la voix claire et directe de Jack Mellin et celle plus sophistiquée de Sean Armstrong. Cette alternance tout au long de l'album n'est perturbée que sur Black Cat, où Rachel Taylor prend le micro pour une chanson aérienne et soyeuse. Passé Avenue Of Springs, morceau d'ouverture calme et contemplatif en décalage avec le reste de l'album, on retrouve les titres courts et percutants aux sonorités très 90. Le single Feel You More Than World Right Now est un modèle du genre. Son rythme enlevé et son thème imparable en font la parfaite bande sonore pour un prochain coup de foudre amoureux. La suite fera regretter que tout l'album ne soit pas de ce niveau, ce qui en aurait certainement fait une référence pop de 2020.

On trouve pourtant d'autres titres de bonne facture. Ainsi, avec Despotic Ways, Spinning Coin prouve sa capacité à saupoudrer leur pop légère d'une mélancolie douce des plus plaisantes. Never Enough joue aussi sur ce terrain. Le second single Ghosting, morceau rapide, fort et profond, est le véritable point culminant de l'album. La fausse simplicité et le punch de ce titre touche immédiatement. Au final, on se demande si ce n'est pas via ce prisme que la bande de Sean Armstrong est la plus performante. It's Alright est aussi un peu dans cette veine et vaut vraiment le coup d'être entendue.

Malheureusement, cela ne semble pas être la direction que favorise le groupe. La plupart du temps, Spinning Coin préfèrent habiller leurs chansons de cette guitare ronde, chaude et sautillante, qui donne un air un brin pompeux aux compositions. Thing Of The Past en est un exemple. Pourtant, la formule fonctionne sur une majorité des morceaux. Avec Hyacinth, le groupe de Glasgow s'éloigne de sonorités lourdes pour faire le pari de la légèreté. Les comparaisons avec Teenage Fanclub ne tiennent vraiment plus désormais. Certains diront que c'est dommage tant des morceaux comme Stoppable ou Sides étaient prometteurs.

Hyacinth et ses airs nineties ne changeront pas la face de la pop. Cependant, cela n'empêchera d'apprécier ses chansons pop légères, mais jamais mièvres. On pourra regretter quelques morceaux peut-être dispensables (Soul Trader, Laughing Ways). Pour autant, Spinning Coin passent avec réussite l'épreuve parfois périlleuse du deuxième album et se positionnent comme un groupe que les fans d'indie pop ne doivent pas perdre de vue à l'avenir.
tracklisting
    01. Avenues of Spring
  • 02. Feel You More Than World Right Now
  • 03. Get High
  • 04. The Long Heights
  • 05. Despotic Sway
  • 06. Ghosting
  • 07. Laughing Ways
  • 08. Black Cat
  • 09. Soul Trader
  • 10. Never Enough
  • 11. Slips Away
  • 12. It’s Alright
  • 13. Thing Of The Past
titres conseillés
    Ghosting, Feel You More Than World Right Now, It’s Alright
notes des lecteurs
Du même artiste