logo SOV

Fontaines D.C.

Skinty Fia

Fontaines D.C. - Skinty Fia
Chronique Album
Date de sortie : 22.04.2022
Label : Partisan Records
45
Rédigé par Lena Inti, le 18 avril 2022
Bookmark and Share
Trois ans à peine après la sortie de leur premier disque Dogrel et moins de deux ans après A Hero's Death à l'origine de tant d'éloges, les jeunes irlandais de Fontaines D.C. terminent tout juste leur tournée européenne... à l'occasion de la sortie de leur troisième album, Skinty Fia.
Sorte de juron gaélique signifiant « damnation du cerf », le titre du disque nous évoque une fois encore les racines du quintet. Sa pochette représente de ce fait un cerf géant irlandais, espèce disparue. Baigné d'une lumière rouge inquiétante, semblant pris au piège dans le hall d'une ancienne maison (abandonnée ?), il semble apeuré. Loin d'être anodine, cette image représente l'essence de l'album : une réflexion sur une culture irlandaise malmenée, vouée à disparaître ?

Le magnifique morceau d'ouverture, in ár gCroíthe go deo, pouvant être traduit de l'irlandais par « Dans nos cœurs pour toujours » évoque une histoire toute récente et bien triste. Nous plongeant dans une ambiance assez sobre et sombre au début, les harmonies en gaélique répétées tout au long du morceau au-dessus d'une ligne de basse envoûtante, changent de ton dans la deuxième partie du titre et deviennent extrêmement touchantes, à mesure que le morceau progresse avec l'ajout de la batterie saccadée, des sons de guitare environnants et de la basse qui vient nous envelopper comme pour nous rassurer. Les chœurs eux font penser à des chants d'église. Le message donnant son titre à la chanson devait être l'inscription sur la tombe d'une femme irlandaise ayant emménagé à Coventry, en Grande-Bretagne. L'Eglise d'Angleterre a refusé la demande de sa famille d'inscrire cet hommage en gaélique sur sa tombe. La peur injustifiée de l'identité irlandaise en Angleterre, désormais pays d'accueil du groupe, est une des sources d'inspiration de l'album, par certains côté plus sombre que ses prédécesseurs.


Sur la suite du disque, le tempo ralentit, la voix de Grian Chatten se fait souvent plus grave et les cinq musiciens prennent davantage le temps, se laissant de la place afin de développer des textures musicales, des jeux de guitare se répondant, à l'instar des ballades Big Shot et Bloomsday, de How Cold Love Is et son entêtante ligne de basse, avec parfois de subtiles distorsions de guitare enveloppant l'espace.
Jackie Down The Line, un tantinet plus pop et aux accents Smith-esques, vient redonner du rythme et de l'énergie à l'ensemble. Ses paroles, menaçantes, semblent narrer une relation vouée à l'échec, du point de vue d'une personne peu recommandable.

Bloomsday nous emmène alors dans une bal(l)ade pluvieuse en forme d'au revoir à James Joyce. Roman Holiday fait la part belle à un jeu de guitare électrique qui semble raconter sa propre histoire. Ce titre nous invite à profiter du terrain de jeux de la vie londonienne après avoir quitté les vertes contrées irlandaises. C'est alors que la simplicité et la vulnérabilité de The Couple Across The Way nous prennent de court. Une mélodie simple à l'accordéon et la voix du chanteur, les deux pas toujours tout à fait en rythme, nous dressent le portrait d'un couple se disputant, bien plus âgé que celui du parolier. Par effet miroir, l'homme et la femme observés au loin par sa fenêtre le questionne sur l'avenir de son propre couple. Le rock industriel du psychédélique morceau éponyme Skinty Fia, influencé par Nine Inch Nails, tranche par son tempo plus rapide, entraîné par la batterie et la basse, avec le titre précédent. Cette variété est un des autres points forts de l'album.


Comme pour achever de nous convaincre, la brillante et passionnée I Love You vient nous mettre une claque grandiose avec sa mélodie de guitare à la fois belle et déchirante. Déguisée en chanson d'amour classique, elle laisse bien vite place à la rage et à l'urgence de dénoncer la cupidité et le pouvoir des puissants en Irlande qui se soucient peu de la jeunesse, dégommant au passage les partis politiques Fine Gael et Fianna Fáil.
Nabokov ne nous laisse pas reprendre notre souffle avec son début nerveux et ses grands coups de guitare. Si la production se démarque des albums précédents par une importante réverb notamment sur le chant, la voix du chanteur se fait ici de plus en plus lointaine et effacée jusqu'à flotter au-dessus de la musique.

S'ils se sentent coupables de s'inspirer de la terre natale qu'ils ont quittée, Grian et sa bande se rachètent bien vite avec cette troisième réussite, participant au renouvellement d'un pan de la culture irlandaise, qui au lieu de disparaître, change simplement de visage. Le cerf géant irlandais est peut-être éteint, mais Fontaines D.C. sont toujours bien présents et en grande forme, emmenant dans leur sillage une poignée de groupes de rock irlandais prometteurs.
tracklisting
    01. In ar gCroithe go deo
  • 02. Big Shot
  • 03. How Cold Love Is
  • 04. Jackie Down The Line
  • 05. Bloomsday
  • 06. Roman Holiday
  • 07. The Couple Across The Way
  • 08. Skinty Fia
  • 09. I Love You
  • 10. Nabokov
titres conseillés
    in ár gCroíthe go deo – How Cold Love Is – Skinty Fia - I Love You - Nabokov
notes des lecteurs
Du même artiste