logo SOV

The Charlatans
Ist Ist
LIINES

Manchester, Gorilla - 28 mars 2021

Live-report par Laetitia Mavrel

Bookmark and Share
Bien qu'une sortie de crise semble se dessiner au Royaume-Uni avec le retour annoncé de certains festivals cet été, le gouvernement n'apporte que peu de soutien aux salles de concerts et autres artisans de la musique. Ce sont donc de multiples initiatives privées souvent lancées par des artistes qui permettent de récolter des fonds afin d'éviter la fermeture de ces lieux en arrêt depuis mars 2020. Beaucoup de concerts en streaming payants ont depuis pour but de venir en aide à l'industrie de la musique naufragée et permettent de retrouver des grands noms et d'autres plus petits dans les conditions du live.

Ce week-end s'est déroulé le festival The North Will Rise Again, deux soirées qui ont mis en lumière des artistes de la région du Grand Manchester et dont la totalité des bénéfices sont versés au Music Venue Trust, le fonds dédié aux salles de concerts indépendantes. Le festival est parrainé par Tim Burgess, leader des Charlatans et acteur très actif depuis le début de la crise. Étant déjà venu à la rescousse du Gorilla Club à Manchester, évitant ainsi in extremis sa fermeture, le combat continu et s'étend à toutes les structures du Royaume-Uni.
Deux soirées en direct de deux salles mythiques pour le rock indé : le samedi 27 à Liverpool depuis la Invisible Wind Factory avec les groupes Zuzu, Red Rum Club et les Lightening Seeds. Puis le dimanche 28 au Gorilla de Manchester avec LIINES, IST IST et The Charlatans venant clôturer les festivités.


C'est au prix de seulement 10£ (13€ selon la conjoncture) par soirée et avec la possibilité d'accéder au stream durant une semaine que les spectateurs ont ainsi contribué à maintenir en vie les salles de concerts, ces dernières pour la plupart dans l'incertitude quant à leur réouverture. Nous nous sommes donc armés d'un billet virtuel pour ce dimanche et avons été gratifiés de plus de 3h de concerts et d'interviews.

Le groupe LIINES, encore peu connu de par chez nous, débute cette soirée. Trio de pur post-punk aux tonalités dark et brutes de décoffrage, les musiciennes font résonner un rock très puissant, porté par la voix imposante de Zoe McVeigh. Onze titres issus du premier album Start-Stop sorti en 2018 et plusieurs singles depuis confirment le charisme et la force de cet incroyable groupe. Le jeu de batterie y est militaire, carré, et sa cadence infernale. En espérant retrouver cette formation en France, nos nombreux petits clubs leur réserveront un accueil des plus adaptés.


Suit IST IST, formation également 100% mancunienne qui a attiré fortement notre attention en mai dernier avec son premier album studio Architecture. Ici aussi, la puissance prévaut : menée par Adam Houghton et son incroyable voix gutturale d'un autre temps, la rage du punk en mode cold wave d'IST IST ne souffre cependant pas de l'absence du public. On retrouve les singles Wolves et You're Mine dont les références curistes sont pleinement assumées.
Les titres plus punks comme Fat Cats Drown In Milk et plus synthétiques tel l'hypnotique It Stops When It Starts démontrent le panel vaste d'influences dans lequel puise le groupe, toujours teinté par cette solennité et cette rage particulièrement présentes dans le son du nord de l'Angleterre. La région de Manchester a toujours été une défricheuse de talents qui très souvent lance les tendances.

Enfin, une heure est donnée à Tim Burgess et The Charlatans, réunis au grand complet sur cette scène minimaliste du Gorilla. Les dernières prestations du groupe datant de l'été 2019 et leur dernier album de 2017, nous avons ainsi droit à un concert en mode quasi Best Of, parsemé de quelques titres qui se font plus rares.
La pandémie et le cataclysme qu'elle a semé dans le monde de la musique a fait se révéler Tim Burgess à beaucoup de personnes qui se sont retrouvées sur Twitter en écoutant des disques lors des Listening Parties. Mais ici, c'est bien le leader péroxydé aux pulls délirants que nous retrouvons et qui renoue avec cette nonchalance et cette voix nasillarde qui fait tout son succès depuis trente ans.


Les hits tels Weirdo, North Country Boy, One To Another et My Beautiful Friend sont interprétés avec toujours autant de passion (contenue, les Charlatans n'ont jamais été des foudres de guerre sur scène). L'excellent Plastic Machinery rappelle à notre bon souvenir le dernier opus Different Days qui avait étonné quant à sa tonalité plus pop suite à l'intense Modern Nature, sorti juste après le décès tragique du batteur Jon Brookes.
Quelques petites raretés avec le retour de Bullet Comes et de The Blind Stagger, ce dernier issu du meilleur album des Charlatans (avis personnel et j'espère partagé), Us And Us Only. Tout du long, l'imperturbable Tim Burgess chante avec cette voix d'éternel jeune branleur made in Madchester que les années n'ont en rien entamé. Leur leader revenu de sa période trash hollywoodienne comme beaucoup de ses collègues de l'époque, The Charlatans n'ont jamais cessé de livrer ce rock baggy cool teinté de pop dont les ingrédients guitare/basse/batterie surmontés des notes psychédéliques de l'orgue Hammond marquent leur style. Toujours resté au stade d'ovni en France, peu encline à lui ouvrir les portes de ses charts, quasi-culte de l'autre côté de la Manche, le groupe est une valeur sûre.

L'interview menée par le journaliste John Robb a révélé que le groupe ne s'est pas encore remis à l'écriture. Sans chercher à se justifier, ses membres ont juste exprimé leur bonheur de rejouer ensemble et qui plus est pour la bonne cause. C'est donc avec optimisme et heureux d'avoir pris part à cette belle initiative (beaucoup d'entre nous n'hésitant pas à traverser la Manche pour aller s'encanailler dans les clubs britanniques) que nous achevons ce mois de mars, toujours plus ou moins confinés mais confiants en un avenir meilleur.
setlist
    LIINES
    Keep On Going
    Go
    On And On
    Cold
    Blackout
    Disappear
    Never Wanted This
    Shallow
    Sorry
    Never There
    Not Afraid

    IST IST
    Wolves
    Extreme Greed
    Silence
    Night's Arm
    Fat Cats Drown In Milk
    You're Mine
    It Stops Where It Starts
    Black

    THE CHARLATANS
    Then
    Just When You're Thinking Things Over
    Plastic Machinery
    A Man Needs To Be Told
    My Beautiful Friend
    Bullet Comes
    Bad Days
    North Country Boy
    Come Home Baby
    Different Days
    You're Not Very Well
    The Blind Stagger
    Weirdo
    Can’t Get Out Of Bed
    One To Another
Du même artiste