logo SOV

Noah And The Whale
Planet Earth

Paris, Maroquinerie - 8 décembre 2009

Live-report par Philippe

Bookmark and Share
Soirée Nature & Découvertes en ce mardi à La Maroquinerie. De l'argile qui glisse sur la main, du soleil qui se réfléchit sur le mur d'en face et des cétacés en nombre soudain.
Des visions d'horizon lointain et de rivages inaccessibles. L'arche est prêt à tout emporter, il ne passera qu'une fois et heureux seront les élus.

C'est Planet Earth, venus direct de Londres dans la valise de Noah and The Whale qui débutent la soirée à l'horaire pas du tout chrétien de 19h40. En échange du privilège, ils auront juste à s'occuper du merchandising. Trois jeunes gaillards qui débutent leur set par leur unique single Bergman Movies paru en mars chez l'exellent label Young And Lost Club. Ce single ne dure que 2'17" et est d'une beauté rare. Le reste n'est pas en retrait. La formule guitare-voix, basse, batterie est bien rodée et tout se passe comme dans un rêve spatial. Une pop fière et fragile à la Moldy Peaches, Slow Club ou les mêmes Noah And The Whale. La suite de leurs aventures terrestres est attendue à la vitesse de la roulotte et projetée à celle du canon.

Suivra ensuite la première partie prévue par le tourneur, à savoir Alba Lua. Un jeune trio de Bordeaux ce coup-ci dans un registre plus tourné vers The La's que vers The Libertines, quoique pour certains les avis divergent... Une voix haut perchée pour des mélodies finement ciselées. Et voilà qu'on ressort le fameux couplet, de moins en moins usité, il est vrai: 'pas mal pour un groupe français'.
Les morceaux défilent et il y a assez de personalité dans tout ça pour éviter un quelconque lassitude. Une palme à Once Upon A Time In The South West !
Si leur avenir n'est peut-être pas grand , il est en tout cas certain.

Moins de trois mois après un Café de la Danse complet, Noah And The Whale reviennent cette fois-çi dans une maroquinerie complète, histoire d'enfoncer le clou pour cet excellent deuxième album, The First Days of Spring.
Les mêmes sont au rendez-vous, exception faite du batteur Jack (des regrettés Pull Tiger Tail) présent sur la dernière tournée et qui remplaçait déja Doug (frère du chanteur Charlie Fink), parti faire ses études de médecine.
Une floppée de morceaux du nouvel album, peut-être moins accessible que le premier, parsèment le set, du capiteux Love Of An Orchestra au lumineux Blue Skies en passant par Our Window.
On retrouve avec joie Give A Little Love, Jocasta et Rocks And Daggers, seuls morceaux du premier album de la soirée. Le set se termine par le morceau fleuve The First Days Of Spring; l'atmosphère est fiévreuse, le public exalté.
Le groupe revient, stupéfaction, pour un seul morceau, le gigantal My Broken Heart. De quoi terminer, en effet, un concert en beauté même si on ne peut qu'imaginer les cordes et les cuivres qui parsèment l'espace.
Pas de Shape Of My Heart, de 2 Bodies 1 Heart (joué pour la première fois en France la fois passée); mais plus surprenant encore, pas de Five Years Time, jeté (définitivement ?) dans les oubliettes du summer hit single à la feel good vibe.
Et quand vous en parlez plus tard à Charlie et qu'il vous repond avec ce sourire et ces yeux, on se dit que ça n'a finalement pas une importance ahurissante.

Un concert pyramidal, bati avec subtilité des sens et façonnage de précision.
Et dans une démarche jusqu'au-boutiste, on attend leur concert symphonique pour 2010 !
setlist
    PLANET EARTH
    01. Bergman Movies
    02. Sympathy
    03. Falling In Love
    04. What More
    05. Coming Back
    06. Bring It Back

    NOAH AND THE WHALE
    01. Slow Glass
    02. Give A Little Love
    03. Blue Skies
    04. Jocasta
    05. Love Of An Orchestra
    06. Rocks And Daggers
    07. Our Window
    08. My Door Is Always Open
    09. Stranger
    10. The First Days Of Spring
    --------
    11. My Broken Heart
photos du concert
    Du même artiste