Chronique album : Ride - Clouds In The Mirror - Sound Of Violence
logo SOV

Ride

Clouds In The Mirror

Ride - Clouds In The Mirror
Chronique Album
Date de sortie : 01.05.2020
Label : Wichita Recordings
45
Rédigé par Emmanuel Stranadica, le 26 avril 2020
Bookmark and Share
Alors qu'on avait espéré un album noisy de Ride, c'est un véritable ovni que le quatuor d'Oxford nous livre. En effet, le groupe a confié à Pêtr Aleksänder la relecture musicale de son dernier disque, l'excellent This Is Not A Safe Place. Ce choix peut paraitre pour le moins surprenant et on aurait davantage imaginé un album de remixes, comme ce fut le cas pour Weather Diaries. D'autant que deux versions remixées sont apparues sur l'édition japonaise de leur dernier disque. Cependant le résultat de cette réécriture est largement supérieur à ce qu'on pouvait imaginer.

Pêtr Aleksänder est un duo Londonien de musique classique moderne. Il avait notamment ré-imaginé de manière assez spectaculaire le If You Really Love Nothing d'Interpol. Cette fois, ce n'est pas juste un morceau mais bien un album dans son intégralité que les anglais ont littéralement transformé. Dès l'entame de R.I.D.E., le piano, sur lequel des cordes viennent se poser, nous fait pénétrer dans un univers apaisé, littéralement à l'opposé du titre original aux accents Curvien qui ouvrait l'album de Ride. Pour ceux qui doutent encore qu'on est bien dans un disque du fameux groupe de shoegaze, l'incertitude va se immédiatement se lever lors du démarrage de Future Love. La voix de Mark Gardener trouve cette fois une place de choix sur une nappe de piano, de cordes, de sonorités électroniques et un merveilleux léger beat. Car bien entendu la copie rendue par Pêtr Aleksänder est dénuée de toute guitare, l'instrument par excellence d'un des groupes leader de la noisy pop des années 90.

On imagine assez facilement toute la difficulté pour Tom Hobden et Eliot James de réussir à convertir un son pop ou rock en un univers calme et classique. Notamment le positionnement des voix qui restent bien entendu celles du duo vocal de Ride. Un morceau comme Kill Switch avec ses guitares acérées et rêches a dû demander beaucoup de travail avant de se retrouver dans ce mouvement de cordes folles et enthousiastes. A contrario l'original de Clouds Of Saint Marie paraît presque avoir été créé pour le nouveau traitement sonore figurant sur ce disque. Si Eternal Recurrence lorgne du côté des gymnopédies d'Erik Satie, Jump Jet semble tout droit sortie d'une bande originale de film.
Car l'univers créé par ces deux magiciens britanniques oscille entre rêve et réalité. Délicate et lumineuse la musique de Pêtr Aleksänder apporte une vie nouvelle à des titres tels que End game ou Repetition. Mais c'est la conclusion de cet album qui évident retient toute notre attention dans cette période si compliquée. La voix de Mark Gardener nous rappelle alors dans In This Room : « This is not a safe place to be, you didn't think it was »; le tout dans un décor musical harmonieux mais inévitablement teinté de tristesse.

Pêtr Aleksänder réussissent donc un coup de maître avec cette réinterprétation majestueuse de This Is Not A Safe Place. L'album, intitulé pour l'occasion Clouds In The Mirror, nous permet de faire un grand plongeon dans un espace qui nous fait oublier pendant une grosse demi-heure cette vague dévastatrice qu'il nous faut pourtant continuer à affronter au quotidien. Un disque littéralement à part dans la discographie de Ride, et pourtant indispensable.
tracklisting
    01. R.I.D.E. (Reimaginated by Pêtr Alksänder)
  • 02. Future Love (Reimaginated by Pêtr Alksänder)
  • 03. Repetition (Reimaginated by Pêtr Alksänder)
  • 04. Kill Switch (Reimaginated by Pêtr Alksänder)
  • 05. Clouds Of Saint Marie (Reimaginated by Pêtr Alksänder)
  • 06. Eternal Recurrence (Reimaginated by Pêtr Alksänder)
  • 07. Fifteen Minutes (Reimaginated by Pêtr Alksänder)
  • 08. Jump Jet (Reimaginated by Pêtr Alksänder)
  • 09. Dial up (Reimaginated by Pêtr Alksänder)
  • 10. End Game (Reimaginated by Pêtr Alksänder)
  • 11. Shadows behind the sun (Reimaginated by Pêtr Alksänder)
  • 12. In This Room (Reimaginated by Pêtr Alksänder)
titres conseillés
    In This Room (Reimaginated by Pêtr Alksänder) - Clouds Of Saint Marie (Reimaginated by Pêtr Alksänder) - Future Love (Reimaginated by Pêtr Alksänder)
notes des lecteurs
Du même artiste