logo SOV

The Twilight Sad

Forget The Night Ahead

The Twilight Sad - Forget The Night Ahead
Chronique Album
Date de sortie : 05.10.2009
Label : FatCat Records
3
Rédigé par Aurélien, le 6 octobre 2009
Bookmark and Share
Le blanc ou le noir, la lumière ou les ténèbres, le bien ou le mal, que de relations antagonistes dans ce monde actuel qui oblige tout un chacun à trancher radicalement, c’est-à-dire de se faire un avis définitif sans jamais chercher la demi-mesure. Et pourtant, il est clair que celle-ci existe. Musicalement parlant, The Twilight Sad nous le rappelle en délivrant Forget The Night Ahead, sorte d’incitation à la nuance qui nous prouve à quel point rien ne peut être défini à jamais, à quel point tout est instable et qu’au gré des écoutes, l’obscurité sonore peut devenir éclatante, la mélancolie peut sembler radieuse, l’étouffement instrumental se transformer en apesanteur mélodique.

Issu du prolifique label FatCat Records, le jeune quatuor écossais semble avoir trouvé la parade pour se faire un nom dans le milieu. A contre-courant de nombreux autres groupes de la scène indie, The Twilight Sad ose proposer un univers pesant, saturé, voir même à la limite du supportable aux premières écoutes. L’orage musical du groupe raisonne douloureusement dans les airs, arrachant à nos coeurs les quelques notes d’espoirs qui nous restaient.
Mais quelquefois, de ce brouhaha de guitares angoissantes et paranoïaques se dégage subitement une lueur mélodique bienvenue, à l’instar du magnifique titre I Became a Prostitute, ou une ligne de basse avenante par-là, comme pour le très rythmé Reflection of The Television, extirpant l’auditeur d’un sentiment de gravité ambiant. La charismatique voix du guide James Graham se transforme d’un coup en sauveur à travers le tumulte sonore environnant. L’asphyxie n’est donc plus de mise. Les pianos s’invitent même sur plusieurs morceaux dont sur l’étonnant Floorboards Under The Bed à la limite du poétique et l’agréable That Room.
Finalement, on pourrait encore citer l’excellent Interrupted qui jongle parfaitement entre cordes instrumentales résonnantes et tonalité de voix appréciée de l’écossais, voir même on sentirait le besoin de toucher un mot sur deux ou trois autres titres.

Cependant cela ne changera rien au bilan d’un album intelligent, sans aucun doute réussi, mais à qui il faut laisser du temps pour être apprivoisé. Ainsi, sortant des sentiers battus, les gars de Twilight Sad arrivent à nous embarquer dans leur galère musicale, signant un deuxième effort studio profond, original et riche en sensations.
tracklisting
    01. Reflection of the Television
  • 02. I Became a Prostitute
  • 03. Seven Years of Letters
  • 04. Made to Disappear
  • 05. Scissors
  • 06. That Room
  • 07. That Birthday Present
  • 08. Floorboards Under the Bed
  • 09. Interrupted
  • 10. The Neighbours Can't Breathe
  • 11. At the Burnside
titres conseillés
    I Became a Prostitute, Reflection of The Television, Interrupted
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste