logo SOV

The xx

Coexist

The xx - Coexist
Chronique Album
Date de sortie : 10.09.2012
Label : Young Turks/XL Recordings
4
Rédigé par Emmanuel Stranadica, le 4 septembre 2012
Bookmark and Share
Trois ans après la publiction de leur premier album éponyme, The XX sortent de l’ombre pour nous offrir leur second essai. Dès les premières notes d'Angels, pas d’erreur possible, le trio anglais affiche son retour et cela de la plus belle des manières. Romy Madley Croft, chanteuse et guitariste, nous entraine dans une somptueuse et lente histoire d’amour où seuls les beats produits par Jamie XX réussissent à nous désenvouter de l'hypnotique harmonie de cette plage d’ouverture. Est-ce pourtant bien la langueur qui nous attend dans cette deuxième tentative ?

C’est bien connu, The XX ont l’art et la manière de brouiller les cartes avec ces rythmes souvent décousus qui finissent par s’emballer, sans toutefois jamais exploser. Le groupe allait-il prendre davantage de risques sur Coexist ou conserver cette notion de retenue ? Si Romy a du inévitablement être influencée dans la composition du disque par la disparition de son père en 2010, les britanniques nous surprennent très rapidement avec Chained, second morceau de l’album où l’ambiance parait instantanément plus légère que dans celle de son prédécesseur. On se surprend presque à vouloir sautiller à son écoute. Les voix des deux anglais se mélangent parfaitement ici et dévoilent une nouvelle facette du groupe. Encore bien loin des dancefloors, c’est pourtant bien le fantôme d’Everything But The Girl qui semble rôder dans l’univers du trio sur ce titre mais également sur le très donwtempo Sunset.

Toutefois, bien évidemment, The XX ne font pas toujours pas ce que l'on attend d’eux. Dans leur premier opus, on attendait qu’arrive ce tube imparable, calibré, explosif. A chaque emballement, on espérait qu’enfin le miracle se produise. En vain. Dans cette nouvelle copie, les anglais osent davantage, Jamie XX ne doit d’ailleurs pas y être étranger. Le groupe reste toutefois maitre en la matière pour déstabiliser l’auditeur avec ces faux démarrages en forme d’espoir déçu ou ces changements de rythmes bien trop courts pour transformer l’univers dans lequel le groupe gravite.
C’est d’ailleurs dans un parfait dynamitage de beats que le groupe produit peut-être la meilleure chanson de Coexist. Le poignant Missing (une autre référence à Everything But The Girl ?) où les beats s’apparentent aux battements de cœur d'Oliver Sim. « My heart is beating, in a different way » s’exclame-t-il, avant de s’engouffrer le temps d’un instant en version chœurs dans une voie encore inédite pour ce groupe : la soul music.
Coexist est ainsi un album riche en explorations. Les deux dernières chansons du disque vont d’ailleurs confirmer ces dires. Swept Away, tout d’abord, tube absolu au gimmick revu et corrigé de God Is A DJ de Faithless, première et unique transformation électronique intégralement réussie pour les Londoniens. Et surtout Our Song, parfaite épitaphe de cet opus où une fois encore les deux voix communient à la perfection.

Certains reprocheront une fois encore à The XX de se complaire dans cette mouvance lente et downtempo. Pourtant, ce disque possède une réelle magie addictive. D’ailleurs je vous laisse, je retourne l’écouter sur le champ.
tracklisting
    01. Angels
  • 02. Chained
  • 03. Fiction
  • 04. Try
  • 05. Reunion
  • 06. Sunset
  • 07. Missing
  • 08. Tides
  • 09. Unfold
  • 10. Swept Away
  • 11. Our Song
titres conseillés
    Missing, Swept Away, Chained
notes des lecteurs
Du même artiste