logo SOV

TOY

Join The Dots

TOY - Join The Dots
Chronique Album
Date de sortie : 09.12.2013
Label : Heavenly Recordings
45
Rédigé par Emmanuel Stranadica, le 9 décembre 2013
Bookmark and Share
Il y a un peu plus d’un an de cela sortait le premier album éponyme de TOY. Le quintet britannique n’aura donc pas vécu très longtemps sur les lauriers de cet excellent opus car contre toute-attente Join The Dots, le second effort des londoniens, va rejoindre son petit frère dans les bacs des disquaires dès ce 9 décembre. Il est vrai que l’on peut se sentir un peu méfiant face à un come-back aussi rapide d’un groupe figurant parmi les espoirs de la scène rock indépendante anglaise. Mais il ne faut pas oublier que TOY est un groupe assez prolifique puisque entre ces deux albums, deux EPs et quelques contributions ont vu le jour (un remix de The Horrors à l’occasion du Disquaire Day et une collaboration avec Natasha Khan de Bat For Lashes sur un 45 tours ultra limité). Le groupe possède apparemment de l’énergie à revendre, ceci expliquant probablement pourquoi un nouveau disque sort dans un délai aussi restreint.

Si leur premier album se termine avec Kopter, hymne psychédélique décapant, Join The Dots débute avec Conductor, un long instrumental sale et envoutant. A ce stade, on peut se dire que rien n’a changé dans la musique des Londoniens. Et pourtant ce n’est qu’un leurre. Car dès la seconde plage, on ne peut que constater l’évolution musicale du groupe. You Won't Be The Same laisse dans un premier temps davantage de place à la chanson qu’à la vraie composition rock. Dessus, la voix de Tom Dougall ne se retrouve plus noyée sous une orgie de guitares suintantes et sulfureuses, alors que dans le même temps, le morceau conserve cette empreinte musicale maculée d’une instrumentation souillée qui la rend irrésistible.

Les cinq Londoniens ont parfaitement compris que c’est dans les vieilles casseroles qu’on fait les meilleures soupes, surtout lorsque l’on sait doser les ingrédients. Car ce qui fait la force de TOY c’est bien de réussir à captiver l’auditeur, pour ne pas dire l’hypnotiser, à l’aide de petits rien musicaux qui apportent à leurs morceaux un je-ne-sais-quoi de si spécial. Join The Dots, premier single extrait de l’album du même nom, sait par exemple transpercer les tympans de l’auditeur à l’aide d’une basse métallique et d’éjaculations de guitares électriques particulièrement acides. Voici probablement la composition la plus proche de l’univers de leur précédent album, bien que plus aboutie que la plupart de leurs productions antérieures. Endlessly constitue un autre parfait exemple du TOY nouveau, lequel voit les nappes synthétiques venir épouser à merveille le chant bien plus affirmé de Tom Dougall.

Bien sûr, certains fantômes du passé ne peuvent s’empêcher de ressurgir, notamment sur It's Been So Long pouvant un peu rappeler le Motoring de leurs débuts. Toutefois le groupe n’a nullement fait un copier-coller de l’exercice précédent. Au contraire il a parfaitement réussi à se forger une véritable identité. Fall Out Of Love illustre cela à la perfection. La longue touche finale de Join The Dots nous emporte dans un univers bien plus velouté que celui de son prédécesseur torturé qui achevait leur album éponyme.

TOY signent avec ce second disque un superbe album en cette toute fin d’année 2013 et rentre avec celui-ci dans la cour des grands.
tracklisting
    01. Conductor
  • 02. You Won't Be The Same
  • 03. As We Turn
  • 04. Join The Dots
  • 05. To A Death Unknown
  • 06. Endlessly
  • 07. It's Been So Long
  • 08. Left To Wander
  • 09. Too Far Gone To Know
  • 10. Frozen Atmosphere
  • 11. Fall Out Of Love
titres conseillés
    Conductor, Join the dots, Fall out of love
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste