logo SOV

Jamie xx

In Colour

Jamie xx - In Colour
Chronique Album
Date de sortie : 01.06.2015
Label : Young Turks
45
Rédigé par Emmanuel Stranadica, le 8 juin 2015
Bookmark and Share
Aussi incroyable que celui puisse paraitre, cela fait déjà dix ans que The XX font partie du monde merveilleux de la musique. De simples ados devenus adultes au fil des années, le trio a toujours su prendre son temps avant de sortir un disque. Si le premier album éponyme des Londoniens n'est sorti qu'en 2009, il aura fallu six années supplémentaires pour que soit disponible In Colour, première réelle bombe du génie à penser du trio : Jamie xx.

Certes, celui-ci avait déjà fait des siennes en 2011 en accompagnant Gil Scott Heron sur un album de réinterprétations électroniques de I'm New Here : We're New here. Mais cette fois, Jamie Smith a franchi un autre palier, publier un album seul sous son propre nom, tout au moins celui qu'il utilise pour ses sorties musicales.
Il faut immédiatement prévenir l'auditeur du risque qu'il encourt à écouter In Colour de par son côté addictif. Gosh, plage de démarrage de l'opus, en est une parfaite illustration. Dans celle-ci les beats viennent percuter à merveille une voix à tendance rap, ralentie pour l'occasion, qui officie pendant une bonne première partie de la chanson. A mi-parcours, celle-ci prend une autre tournure avec des nappes synthétiques qui montent progressivement et la rendent irrésistible. Au même titre que Intro et Angels, les premiers morceaux des deux albums du collectif britannique, Gosh assure un démarrage de très haute tenue pour ce premier effort solo.

Mais la force de ce disque ne réside, bien entendu, pas uniquement dans son introduction. Sleep Sound, single sous influence Caribou paru l'année dernière, prolonge l'ouverture du disque et nous envoie vers un dancefloor extatique. Aussi solo cet album soit-il, Jamie xx n'oublie pas pour autant ses deux comparses de toujours. En effet Romy Madley-Croft et Oliver Sim font bien partie du voyage électronique auquel Jamie xx nous convie. La chanteuse/guitariste du groupe se taille d'ailleurs la part du lion avec le tubesque Seesaw et le hautement mélancolique Loud Places. Oliver, quant à lui, vient glisser son timbre vocal sur Stranger In A Room, boucle électronique entrecoupée de quelques lignes de guitares très XXiennes.
Si les sonorités de Obvs évoquent inévitablement celles de Reunion, et se marient à merveille avec le kaléidoscope de couleurs présent sur la pochette, Hold Tight percute quant à lui par son incroyable montée électronique qu'on désespèrera de ne jamais entendre exploser jusqu'à la fin de la chanson. Mais tout comme avec The XX, Jamie Smith sait merveilleusement doser ses compositions, en frustrant l'auditeur qui les trouvera inévitablement toujours trop courtes, mais qui saura reconnaitre le talent de ce prodige de 27 ans à contenir ces moments d'explosions musicales qui rendraient probablement ses compositions bien moins intéressantes.

En définitive, seule I Know There's Gonna Be (Good Times) dénotera avec le reste de l'album mais ne viendra nullement le gâcher. En quarante-trois minutes et onze chansons, Jamie xx passe du noir et blanc à la couleur pour le plus grand plaisir de nos oreilles en signant un des albums majeurs de cette année 2015. Idéalement sorti avant l'été, celui-ci accompagnera bon nombre de nos journées ensoleillés et fait déjà office de challenger au titre de disque de l'année.
tracklisting
    01. Gosh
  • 02. Sleep Sound
  • 03. Seesaw
  • 04. Obvs
  • 05. Just Saying
  • 06. Stranger In A Room
  • 07. Hold Tight
  • 08. Loud Places
  • 09. I Know There's Gonna Be (Good Times)
  • 10. The Rest Is Noise
  • 11. Girl
titres conseillés
    Gosh - Loud places - Stranger in a room
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste