Chronique album : Emma Pollock - In Search Of Harperfield - Sound Of Violence
logo SOV

Emma Pollock

In Search Of Harperfield

Emma Pollock - In Search Of Harperfield
Chronique Album
Date de sortie : 29.01.2016
Label : Chemikal Underground
4
Rédigé par François Freundlich, le 28 janvier 2016
Bookmark and Share
Six longues années après son précédent disque, l'ancienne chanteuse des Delgados nous revient avec un album symboliquement plus orchestré, plus mature mais aussi bien plus personnel. Si Sufjan Stevens nous a réjouis l'année passée avec ses ballades qui narraient son enfance, In Search Of Harperfield est marqué de la même manière pas les fantômes du passé de l'Écossaise. Touché par le décès de sa mère et la maladie de son père, cet album aurait pu s'intituler Kathleen and Guy mais Emma a choisit le nom de Harperfield, référence à la première maison achetée par ses parents. Cette recherche poussée prend des formes aussi bien sonores que textuelle.

Si son dernier disque misait sur une certaine simplicité pop, Emma Pollock s'envole cette fois dans des déliés stellaires de violons, pianos, synthé, glockenspiel et guitares aux orchestrations minutieuses. Laissant de coté les ballades sirupeuses, elle apporte une touche vivante, emplie d'espoir et d'un certain sens féminin dans une pop orchestrale et optimiste. Ses petites histoires prennent tantôt la place centrale, laissant parfois les instrumentations dans l'accessoire comme sur Clemency où on pense à The Decemberists. A d'autres moments, une intensité rock reprend les devants avec des échos qui rappellent davantage Warpaint comme sur Parks And Recreation nous prenant complètement à revers.

Emma Pollock s'empare de tous les styles en se les appropriant dans un album vaste, souriant et irrésistible. On passe du coté du psychédélisme avec des clappements et des orgues en arc-en-ciel vagabonds vers des titres rappelant un opéra classique à la dramaturgie palpable comme l'ambitieuse Intermission. Le folk plus traditionnel n'est pas oublié avec des touches irlandaises bercées par cette voix précieuse qui nous murmure à l'oreille. On pense à Laura Marling dans ce phrasé direct et se frottant directement aux cordes du violon. Cette voix sucrée nous envoûte et on s'y habituerait au point de vouloir presser le bouton de lecture en boucle. La guitare sonne subitement comme du Lou Reed sur In The Company Of The Damned où l'on se prend à reconnaître les chœurs du Boys (Summertime Love) de Sabrina sur l'introduction. Lou Reed qui reprend Boys Boys Boys, vous voilà obligés d'écouter.

Emma Pollock nous revient en pleine forme avec un album très travaillé, aidé par ses complices des Delgados, Paul Savage et Malcolm Lindsay. In Search Of Harperfield est empli des fantômes d'une enfance et mystifié par une insouciance adolescente, comme une rivière qui s'écoulerait sans vague mais se heurterait à quelques rapides.
tracklisting
    01. Cannot Keep A Secret
  • 02. Don't Make Me Wait
  • 03. Alabaster
  • 04. Clemency
  • 05. Intermission
  • 06. Parks and Recreation
  • 07. Vacant Stare
  • 08. In The Company Of The Damned
  • 09. Dark Skies
  • 10. Monster In The Pack
  • 11. Old Ghosts
titres conseillés
    Intermission, Parks and Recreation, Cannot Keep a Secret
notes des lecteurs
Du même artiste