logo SOV

Oscar Scheller

Cut And Paste

Oscar Scheller - Cut And Paste
Chronique Album
Date de sortie : 13.05.2016
Label : Wichita Recordings
45
Rédigé par Jean-Christophe Gé, le 8 mai 2016
Bookmark and Share
Oscar Scheller sait ce qu'il veut et son premier album recèle autant d'énergie que d'ambition. Son label Wichita Recordings partage son enthousiasme et s'il a laissé le jeune artiste tout enregistrer seul chez lui (à l'exception de quelques parties de batterie), Ben Baptie est quand même venue prêter une paire de mains et d'oreilles à la production pour faire de ce premier album bricolé à la maison, un disque à la portée de tous, tout comme ses précédentes productions (Adele, Mark Ronson ou Albert Hammond Jr.).

Pour les influences, il faut regarder du côté des rois anglais de la pop : Blur. Et comme les anglais ont beaucoup rendu fous les américains, il y a aussi du B52s (surtout sur Sometimes et l'addition de la voix féminine) et du Dandy Warhols dans cet album. Plus étonnant, on retrouve tout au long du disque un savant mélange de genres. La nonchalance d'un dub, s'enfonce dans une mélancolie new wave, réveillé par de l'énergie britpop. Génial de simplicité et d'équilibre, ce mix est le fil conducteur de Cut And Paste.

Bien que ce ne soit qu'un premier album, on y trouve déjà tous les signes d'une grande maturité musicale et vocale. Oscar a un timbre de voix très original, dans les basses, légèrement nasillard qui rappelle celle de Jarvis Cocker au tout début de Pulp, ou celle de Morrissey en plus décontracté. L'artiste a trouvé sa voix, et maîtrisé la composition des chansons à la perfection. Les morceaux pop parfaitement arrangés se déroulent comme une histoire, loin de l'enfilade de boucles qu'on aurait pu attendre d'un album solo appelé Cut And Paste.

Si tout se passe bien, nous devrions beaucoup entendre la musique d'Oscar cet été, les tubes euphorisants et joliment consensuels ne manquent pas à commencer par Breaking My Phone et Beautiful Words, mes préférés. C'est aussi la force des premiers albums qui regroupent des chansons écrites sur plusieurs années, ayant passé avec succès l'épreuve de la scène et sorties sur des premiers singles. Il n'y a qu'une poignée d'inédits sur cet album et je suis déjà curieux de savoir à quoi ressemblera le suivant.
tracklisting
    01. Sometimes
  • 02. Be Good
  • 03. Feel It Too
  • 04. Good Things
  • 05. Only Friend (feat. Marika Hackman)
  • 06. Breaking My Phone
  • 07. Daffodil Days
  • 08. Fifteen
  • 09. Beautiful Words
  • 10. Gone Forever
titres conseillés
    Good Things - Breaking My Phone - Beautiful Words
notes des lecteurs
Du même artiste