Chronique album : PD Liddle - Casual Labour - Sound Of Violence
logo SOV

PD Liddle

Casual Labour

PD Liddle - Casual Labour
Chronique Album
Date de sortie : 13.07.2018
Label : Xtra Mile Recordings
35
Rédigé par Julien Soullière, le 27 juillet 2018
Bookmark and Share
Tout le monde ne connaît pas Dry The River, mais celles et ceux qui ont eu la chance de croiser un jour leurs mélodies n'ont pas eu d'autre choix que d'y succomber. Avec un naturel ô combien désarmant, ces Londoniens, endimanchés tels les membres d'un rock band mormon, n'avaient pas leur pareil pour trousser des épisodes folks tout à fait bouleversants. Dans leur manche ? Un as, le plus beau : la voix incroyable du leader rachitique Peter Liddle, Messie nonchalant capable de prouesses vocales à vous faire imploser le coeur. Malheureusement, et malgré l'or que le Destin avait généreusement placé dans ses mains, le groupe n'avait pu éviter la séparation, faute d'une assise financière suffisante.

Des cendres de Dry The River tentent alors de naître de nouvelles initiatives, et parmi elles le premier album solo de PD Liddle, Casual Labour. Tenez-le vous pour dit : derrière un album de rock anglais, il y aura toujours une charge politique, toujours.

Sans surprise, la voix du Londonien est toujours aussi désarmante. Apposée sur une balade céleste telle que Mary, elle nous amène hors des lieux et du temps ; accolée à Uncanny Valley, titre folk plus alerte que la majorité de ses congénères, elle équilibre la recette à la perfection. Il est d'ailleurs appréciable que des morceaux du gabarit de Uncanny Valley ou Excalibur fassent partie de l'aventure : ponctué de cuivres fougueux et ensoleillés, ce dernier participe à l'harmonie générale de l'album et contribue à éviter que naisse éventuellement la torpeur.

Pour que le résultat soit plus plaisant encore, peut-être aurait-on simplement souhaité que la fièvre s'empare plus fermement de ce disque, pas seulement fugacement (comme sur les dernières secondes de l'un ou l'autre des titres proposés), et que les instruments en présence nous tordent plus vigoureusement les boyaux. Dit ainsi, cela peut sembler quelque peu passéiste, tant l'album aurait alors ressemblé à un nouvel opus de Dry The River. Mais on ne se refait pas.

Avec Casual Labour, PD Liddle ne s'essaie finalement à aucun art nouveau, mais sa voix, tout simplement irrésistible, et son sens intacte de la mélodie font mouche. On tient là un album d'une douceur infinie, qui accompagnera parfaitement les fins de journée de cet été des plus brûlants.
tracklisting
    01. You Shouldn't Have Called
  • 02. Good
  • 03. Naica
  • 04. Excalibur
  • 05. Biltmore Hotel
  • 06. Undoing The Damage
  • 07. Casual Labour
  • 08. Uncanny Valley
  • 09. Mary
titres conseillés
    Mary - Uncanny Valley
notes des lecteurs