logo SOV

Drahla

Useless Coordinates

Drahla - Useless Coordinates
Chronique Album
Date de sortie : 03.05.2019
Label : Captured Tracks
4
Rédigé par Jean-Christophe Gé, le 13 mai 2019
Bookmark and Share
Venus de Leeds et installé à Londres les trois membres de Drahla enchaînent EPs et concerts depuis trois ans dans un esprit punk et arty. Ils ont poussé le trio basse-guitare-batterie au bout de l'expérimentation et ont invité un saxophone qui fait son petit effet. Ne laissant rien au hasard, ils se chargent aussi du design de leurs pochettes, de leurs affiches de concerts et réalisent leur propre vidéos.

Ayant passé la plupart de l'année dernière en tournée, en plus de quelques dates éparses (dont le Meltdown Festival à l'invitation de Robert Smith), il n'a pas été facile pour eux de trouver 10 jours pour enregistrer leur premier album, mais à l'écouter, on sent que la musique avait un besoin urgent d'être fixée. Ces titres enregistrés entre des concerts gardent l'énergie brute de la scène qui colle bien au son post-punk.

Le début des années 80s hantent les pistes de Useless Coordinates. La guitare est tranchante (Siouxsie And The Banshees, Bauhaus), la basse double les mélodies (Joy Division, The Cure) et on trouve même un saxophone écorché (Psychedelic Furs, Siglo XX). L'ambiance est tellement 80s que le téléviseur dans le vidéo clip de Stimulus For Living a un tube cathodique. L'album sort même en cassette, une coquetterie dont leur label new-yorkais, Captured Tracks, est habitué. Notons que c'est également la maison de The Soft Moon et DIIV ou Mac DeMarco mais la filiation avec la première vague post-punk est moins évidente.

Ces références doivent vous donner une idée du son que Drahla développe, mais il n'y a rien de nostalgique ou passéiste dans cet album. L'expérimentation semble sincère, et ce premier disque est le journal d'un groupe qui bascule des répétitions aux tournées. Les « coordonnées inutiles » sont les points de repères que le groupe a du se fixer pour se retrouver dans la bonne ville au bon moment : une invitation au voyage plus brutales que ce que proposent les agences de voyages mais que n'aurait pas renié Baudelaire.
tracklisting
    01. Gilded Cloud
  • 02. Serenity
  • 03. Pyramid Estate
  • 04. Stimulus for Living
  • 05. React/Revolt
  • 06. Primitive Rhythm
  • 07. Serotonin Level
  • 08. Twelve Divisions of the Day
  • 09. Unwound
  • 10. Invisible Sex
titres conseillés
    Gilded Cloud - Stimulus For Living - Invisible Sex
notes des lecteurs