logo SOV

Sean O'Hagan

Radum Calls, Radum Calls

Sean O'Hagan - Radum Calls, Radum Calls
Chronique Album
Date de sortie : 25.10.2019
Label : Drag City
45
Rédigé par Pierre-Arnaud Jonard, le 30 octobre 2019
Bookmark and Share
Quelle merveille que ce disque. En plus de trente ans de carrière, Sean O'Hagan de Microdisney aux High Lamas n'a quasiment produit que des choses superbes. Visiblement, cela n'est pas prêt de s'arrêter.

Vingt-neuf ans (une éternité) après son premier album solo, Sean O'Hagan décide de voler de nouveau de ses propres ailes sans que l'on sache si cela signifie, ou non, la fin des High Llamas. A l'écoute de cet album, on n'est en tout cas guère dépaysé par rapport aux disques de sa formation. Certains décident d'une carrière solo pour offrir une musique à l'opposé de celle faite avec leurs groupes mais O'Hagan perpétue ici la tradition de la pop élégante et sophistiquée chère aux High Llamas. Comme il existe de la musique de chambre, l'Irlandais nous propose ce que l'on pourrait qualifier ici de pop de chambre tant son oeuvre est faite pour l'élégance d'un salon. Elle semble même être la bande son idéale pour le thé de quatre heures face au parc du jardin de la reine ou de quelque endroit semblable.

Il est probable que Sean O'Hagan rêve chaque jour de Brian Wilson tant l'empreinte des Beach Boys est omniprésente. Il est devenu rare dans l'univers musical contemporain de voir un musicien autant obsédé par les arrangements. Ceux de Radum Calls, Radum Calls sont subtils, délicats et délicieux.
Et c'est une bonne nouvelle que de voir O'Hagan se réconcilier avec son comparse de Microdisney, Cathal Coughlan, qui assure le chant sur pas moins de trois titres de l'album. Ce disque est décidément une histoire de famille car outre la présence de l'ex-Microdisney, la fille de O'Hagan chante sur deux titres de l'album : I Am Here et Take My Steps. Dans cette oeuvre on ne peut plus cohérente, il s'avère difficile, voire impossible, de dégager un titre plus qu'un autre car tout ici est superbe. Mais I Am Here est peut être le chef d'oeuvre absolu du disque. Ce morceau possède la beauté des plus belles bande sons de comédies musicales. Sa délicatesse s'avère hors normes. Outre le fait d'être un grand musicien, O'Hagan est devenu également et ce depuis maintenant plusieurs années un grand producteur. Ce travail s'entend sur chaque titre de cet opus tant l'Irlandais a été pour chaque chanson à la recherche du détail qui fera la différence.

Radum Calls, Radum Calls est l'un des plus beaux albums de cette année 2019. C'est un disque au charme fou et à l'inventivité permanente. Qui plus est un disque intemporel que l'on réécoutera avec la même émotion dans vingt ans.
tracklisting
    01. Candy Clock
  • 02. Better Lull Bear
  • 03. I Am Here
  • 04. The Paykan (Laili's Song)
  • 05. McCardle Brown
  • 06. Clearing House
  • 07. On a Lonely Day (Ding, Dong)
  • 08. Spoken Gem
  • 09. Sancto Electrical
  • 10. Take My Steps (Nora Bramms)
  • 11. Radum Calls
  • 12. Calling, Sending
titres conseillés
    Candy Clock - I Am Here - Mc Cardle Brown
notes des lecteurs