logo SOV

Halloweens

Morning Kiss At The Acropolis

Halloweens - Morning Kiss At The Acropolis
Chronique Album
Date de sortie : 20.03.2020
Label : Super Easy
3
Rédigé par Laetitia Mavrel, le 18 mars 2020
Bookmark and Share
Cette nouvelle décennie continue de nous apporter son bon lot de nouveautés. Listé dans le Class of 2020 du magazine anglais DIY, nous découvrons le side project des Vaccines Justin Young et Tim Lanham, appelé Halloweens, et leur premier album Morning Kiss At The Acropolis.
Duo complètement hors périmètre de ce que peut produire le groupe indie rock londonien, le chanteur guitariste et le claviériste de The Vaccines nous proposent un album pop aux fortes consonances de piano et surtout délicieusement rétro époque baba des 70s.

Comme l'indique Justin Young, ce projet vient réceptionner une partie des compositions issue de son fertile cerveau mais qui ne collent pas vraiment à l'environnement de The Vaccines. C'est donc au sein de Halloweens que Young et Lanham peuvent se laisser aller à leur amour de la mélodie sucrée et aux orchestrations un brin ampoulées. Car l'excès est de mise au travers de ces 11 titres qui nous ramènent réellement dans une époque lointaine, durant laquelle de fortes personnalités se sont distinguées non derrière une guitare mais bien au piano. Freddie, Elton ou Randy, c'est en pensant automatiquement à eux que nous dégustons ces petites fantaisies volontairement d'un autre temps.

Le résultat reste néanmoins inégal car là où certains titres tapent vraiment dans le mille avec une mélodie et un chant aux multiples chœurs qui sont de vrais hommages à la pop 70s comme My Baby Looks Good With Another, Rock Botton Rock et Pizza Shop By Poison Beret (dont on espère qu'il sera un single mis en images car les paroles sont vraiment très drôles), d'autres ne sortent pas réellement des sentiers battus tels Ur Kinda Man, The Tower ou Corridors Of Love.

Le reste de l'album dépasse parfois le cadre temporel des joyeuses années 70 : une petite incursion new wave 80 se fait dans Lady avec un synthé aussi naïf que parfois strident. Paris Undercover est une belle ballade plutôt intemporelle et on retrouve avec le chant de Young qui est le point fort de The Vaccines un titre qui pourrait figurer sur un de leurs albums. Le synthé est dépouillé et la voix mise en écho offre un moment bien romantique. Map Of Vietnam, ballade simple au piano dominant, est également un morceau qui sonne classique et qui sort du côté parodique qu'arbore un peu trop souvent le tracklisting.

C'est le reproche fait à ce disque sur lequel, bien que vraiment entrainant et attirant aisément notre sympathie car le kitsch a très souvent cet effet, le côté un peu poussif des arrangements donne l'impression qu'il s'agit seulement d'une bonne rigolade, à grand renfort de polos à cols roulés et de jeans pattes d'eph criards. Les vidéo clips des deux singles dévoilés Hannah, You're Amazing et le très réussi My Baby Looks Good With Another nous font tellement rire qu'on en oublie un peu trop vite la solidité des mélodies.

Justin Young a affirmé dans une interview à la presse anglaise que son side project n'avait pas vocation à révolutionner la musique. Son choix de tant fidéliser le public de The Vaccines en mettant volontairement de côté ses compositions les plus inédites est-il réellement stratégique ?
The Vaccines souffrant un peu depuis Combat Sports d'une tendance à la « mainstreamisation », entendez par là un lissage un peu regrettable de leur son, il pourrait leur être salutaire d'ouvrir leur répertoire à plus audacieux, quitte à céder aux sirènes du revival « c'était mieux avant ». Ils ne seraient ainsi pas les seuls à revendiquer leurs influences pop fleurie et candide qui demeurent très honorables.
tracklisting
    01. Rock Bottom Rock
  • 02. My Baby Looks Good With Another
  • 03. Ur Kinda Man
  • 04. Paris Undercover
  • 05. Map Of Vietnam
  • 06. Hannah, You're Amazing
  • 07. Lady
  • 08. Broken English
  • 09. Pizza Shop By Poison Beret
  • 10. The Tower
  • 11. Corridors Of Love
titres conseillés
    My Baby Looks Good With Another, Rock Botton Rock, Pizza Shop By Poison Beret
notes des lecteurs