logo SOV

Dot Allison

Heart-Shaped Scars

Dot Allison - Heart-Shaped Scars
Chronique Album
Date de sortie : 30.07.2021
Label : SA Recordings
45
Rédigé par Bertrand Corbaton, le 28 juillet 2021
Bookmark and Share
Dot Allison n'a pas une notoriété gigantesque, c'est un fait. Pourtant, c'est une grande artiste. Bien sûr, elle n'a pas la puissance vocale de Björk, ni l'aura rayonnante de PJ Harvey. Son talent réside ailleurs. Elle possède une capacité à se mouvoir dans un monde bien à elle, sans pour autant se restreindre à des espaces trop étroits.
On connaît son appétence pour les ambiances électroniques. Il suffit de se souvenir du glacial We Are Science (2002) paru trois ans après Afterglow (1999). Ce premier album dévoilait une ambiance assez trip-hop, tout à fait dans l'air du temps.

Pourtant, l'écossaise refuse de s'enfermer dans un style, ou une direction unique, et après ces deux premiers albums marqués par l'électronique, Dot Allison est revenue sur des sentiers plus acoustiques, sans tomber dans la facilité ou la caricature. Elle pose alors sa voix sur des compositions à la frontière de balades folk, aux ambiances tantôt étranges, tantôt plus accessibles sur Exaltation Of Larks (2007). Pionners 1 – Dot Allison, sorti en 2012 aurait pu nous laisser penser que ces balades très organiques n'étaient qu'une parenthèse, tant la jeune femme se rapatriait sur les terrains de jeu de ses débuts.

Il n'en est rien au final, puisque presque une décennie plus tard, Dot Allison revient avec un nouvel album qui s'éloigne à nouveau de son univers électronique. Tel un nouveau contre-pied, l'ancienne chanteuse de One Dove surprend en dévoilant Heart-Shaped Scars, sorte d'écho à Exaltation Of Larks. Il est question ici de nature, de senteurs de rosée matinale et de paysages boisés. Heart-Shaped Scars est un album calme à l'ambiance forestière et aux mélodies fortes.

Les morceaux de ce disque uniquement composé de balades sont mélancoliques, parfois graves (Forever Not Much Time, The Haunted). Mais souvent, la noirceur ne tient que par une fine couche qu'il suffit de gratter pour laisser apparaître la lumière (Can You Hear The Nature Sing, Ghost Orchid). Tout le long de cette invitation au voyage, Dot Allison sait vous prendre aux tripes, et attise votre attention par son chant, au point que vous vous attendiez à voir apparaître des fées au détour des arbres qui jalonnent votre promenade, comme sur Constellations et ses notes de piano tombant comme les gouttes de pluie après l'averse, ou sur le très beau Long Exposure.
Car la voix de Dot Allison se plie magnifiquement à l'exercice des chansons épurées. Elle module avec brio et délice un chant souvent fluet sur des mélodies douces, à l'image du magnifique Cue The Tears.

La fin de l'album offre un étrange négatif entre le single présenté il y a quelques semaines de cela, One Love et Love Died In Our Arms. L'un est lumineux, peut-être un peu plus conventionnel que le reste de l'album. Quant à Love Died In Our Arms, il développe une ambiance mystique au fond d'une clairière sombre. Ce morceau est envoûtant, impressionnant, tranche et s'impose comme la plus sombre pièce de l'album, mais aussi la plus dense.
Dans Goodbye, morceau final de l'album, l'atmosphère assombrie de l'arpège d'intro s'estompe peut à peu pour laisser place à une jolie balade, épurée, douce. À lui tout seul, ce titre met en évidence l'essence de Heart-Shaped Scars, dans tout ce qu'il peut offrir de teintes tour à tour claires et obscures.

Avec Heart-Shaped Scars, Dot Allison nous livre un album à la fois simple et complexe. Ici, nulle place pour les artifices, puisque l'artiste a pris le parti d'une œuvre dépouillée, claire, loin du tintamarre urbain. Pourtant, l'ensemble est d'une richesse et d'une délicatesse rares. Dot Allison tombe juste sur à peu près chaque morceau, et jamais n'arrive à nous lasser.

Décidément l'écossaise est surprenante. Elle est capable de nous trimballer selon ses envies sur des chemins électroniques, froids comme le crachin d'Édimbourg. Puis elle revient après des années de silence poser sa voix sur des balades sylvestres parfois douces, parfois menaçantes portées par guitare, piano ou violon. Tout ceci avec un talent égal, et une exigence jamais prise en défaut. Dot Allison ne sort jamais de son bois pour rien, et avec Heart-Shaped Scars, elle nous livre un album qui conjugue fragilité et densité de façon réellement brillante. Un bijou.
tracklisting
    01. LONG EXPOSURE
  • 02. THE HAUNTED
  • 03. CONSTELLATIONS
  • 04. CAN YOU HEAR THE NATURE SING
  • 05. GHOST ORCHID
  • 06. ENTANGLEMENT
  • 07. FOREVER NOT MUCH TIME
  • 08. CUE THE TEARS
  • 09. ONE LOVE
  • 10. LOVE DIED IN OUR ARMS
  • 11. GOODBYE
titres conseillés
    LOVE DIED IN OUR ARMS, CUE THE TEARS, CONSTELLATIONS, LONG EXPOSURE
notes des lecteurs