logo SOV

Beth Orton

Weather Alive

Beth Orton - Weather Alive
Chronique Album
Date de sortie : 23.09.2022
Label : Partisan Records
5
Rédigé par Emmanuel Stranadica, le 20 septembre 2022
Bookmark and Share
Nous n'avions plus beaucoup de nouvelles de Beth Orton depuis la sortie de Kidsticks en 2016. A l’exception de I Never Asked to Be Your Mountain, une reprise de Tim Buckley en collaboration avec The Chemical Brothers, l’Anglaise s’est faite sacrément discrète depuis six ans. La voici enfin de retour avec Weather Alive, son septième album (huit, si on y ajoute Superpinkymandy, sorti uniquement au Japon en 1993). L’anglaise a maintenant la cinquantaine et nous étions curieux de savoir sur quel registre allait se situer son nouvel essai musical.

En première partie de sa carrière, Beth Orton avait plutôt tendance à sortir des compositions à tendance folk, même si son passé electro, notamment les collaborations avec The Chemical Brothers, Andrew Weatherall ou encore William Orbit, a tout de même déteint sur certaines de ses chansons. Aussi quelle ne fut pas notre surprise lors de la découverte du titre qui donne son nom à l’album et qui fut le premier single extrait de celui-ci. Weather Alive, longue de sept minutes, est une ode planante et incroyablement émouvante. La voix de Beth, délicate et presque fluette par moments, se conjugue magnifiquement avec l’atmosphère musicale quasiment mystique. Le son est formidablement travaillé et les musiciens qui l’entourent apportent une ambiance sonore qui oscille entre jazz et ambiant. Il faut dire qu’il y a du beau monde sur ce disque, notamment avec les contributions de Tom Skinner de The Smile et Tom Herbert de The Invisible, pour ne citer qu’eux.

L’album est composé de huit chansons et Beth Orton a déjà dévoilé la moitié de son disque avant sa sortie. Peu après Weather Alive, c’est au tour de la hautement mélancolique Forever Young, puis de la délicate Friday Night, avec sa magnifique orchestration, de nous ensorceler. Car oui, cet album a vraiment quelque chose d’envoûtant. Sans prévenir, les compositions s’enchaînent les unes après les autres et captivent l’auditeur devant tant de beauté. A l’exception de Fractals avec sa basse funky et son saxophone, Weather Alive est un disque apaisant et apaisé. Que ce soit sur la jazzy Lonely ou sur l’exceptionnelle Arms Around A Memory qui nous touche au plus profond de nous-mêmes avec ce piano mélancolique et la voix sublimée de Beth, tout est incroyablement beau. Unwritten, la conclusion du disque, longue également de sept minutes, semble nous emporter vers un monde mystérieux avec une fois encore son piano délicat et sa douceur imparable.

Beth Orton réussit donc un coup magistral avec ce disque inattendu et tellement bouleversant. En trente ans de carrière, l’Anglaise n’a jamais été aussi touchante et impressionnante. Bien sûr, on ne renie nullement certains grands albums du passé, tels que Trailer Park ou Central Reservation, mais ceux-ci semblent très éloignés de l’incroyable maturité de Weather Alive. Un disque indispensable de cette rentrée 2022 !
tracklisting
    01. Weather Alive
  • 02. Friday Night
  • 03. Fractals
  • 04. Haunted Satellite
  • 05. Forever Young
  • 06. Lonely
  • 07. Arms Around A Memory
  • 08. Unwritten
titres conseillés
    Weather Alive - Arms Around A Memory Unwritten
notes des lecteurs