logo SOV

The Kooks

Inside In/Inside Out

The Kooks - Inside In/Inside Out
Chronique Album
Date de sortie : 23.01.2006
Label : Virgin/Labels
35
Rédigé par David, le 23 janvier 2006
Bookmark and Share
Dans la foulée d'une mini-tournée française enthousiasmante en fin d'année 2005 dans le cadre des soirées « Inrocks Indie Club », les quatre jeunes anglais de The Kooks continuent sur leur lancée avec Inside In, Inside Out, un premier album frais et réjouissant qui devrait faire le bonheur de tous les amateurs de pop-rock sèche et directe.

Tout démarre très calmement et sous les meilleurs augures avec Seaside, petite perle acoustique qui réussit en un peu plus d’une minute à accrocher indéniablement l'oreille grâce à la voix chaleureuse de leur leader Luke Pritchard.
Tout l'album verra ensuite ces Kooks naviguer avec brio entre urgence électrique (l'efficace See The World ou l'imparable single You Don't Love Me) et sucreries pop « unplugged » (les merveilles que sont Sofa's Song ou Ooh La) comme Supergrass ou Razorlight l'ont déjà fait avant eux.

A l'image de leurs grands frères maudits des Libertines, la grande force de The Kooks réside dans la désinvolture typiquement britannique qui transpire de leurs chansons le plus souvent très courtes et quelques fois même un rien abrégées dans leur final.
Ainsi, lorsque la plénitude de She Moves In Her Own Way fait place aux relents funky de l'excellente Matchbox ou lorsque l'intro catchy d'If Only vient déboulonner le coté touchant d'I Want You Back, on se rend compte que le groupe aime par dessus tout « zapper » d'un style à l'autre sans laisser de place à la rigueur et donc, pour eux, peut-être à l'ennui.

Suivant ce principe, les deux premiers tiers de ce disque alignent un parcours certes bordélique mais très agréable à l'écoute et c'est seulement vers la toute fin de l'album, juste après la simple et rafraîchissante Jackie Big Tits que les deux dernières chansons viennent légèrement ternir l'ensemble avec un dub-rock à rallonge pénible (Time Awaits) et une dernière plage sans intérêt (Got No Love).

Cherchant avant tout à préserver leur naïveté et la fraîcheur adolescente que l'on ressent à l'écoute de leur musique en live, ces quatre jeunes gens de Brighton ont livré ainsi un premier album attachant et frais à défaut d'être impeccablement homogène.
Ainsi, ce Inside In, Inside Out possède des arguments indéniables et devraient permettre à The Kooks de convertir pas mal de curieux, sensibles à la sincérité et la simplicité communicative qu'ils dégagent...
tracklisting
    1. Seaside
  • 2. See The World
  • 3. Sofa Song
  • 4. Eddie's Gun
  • 5. Ooh La
  • 6. You Don't Love Me
  • 7. She Moves In Her Own Way
  • 8. Matchbox
  • 9. Naïve
  • 10. I Want You Back
  • 11. If Only
  • 12. Jackie Big Tits
  • 13. Time Awaits
  • 14. Got No Love
titres conseillés
    You Don’t Love Me, Ooh La, Sofa Song, Matchbox
notes des lecteurs
notes des rdacteurs
Du même artiste