logo SOV

Alamos

Alamos

Alamos - Alamos
Chronique Album
Date de sortie : 03.04.2006
Label : Pet Pirhana
35
Rédigé par Jimprofit, le 1er avril 2006
Bookmark and Share
Alors que tous les regards se braquent sur le nord de l’Angleterre, en l’occurrence la bourgade de Leeds, le label Pet Piranha, originaire de Glasgow, au-delà du mur d’Adrien, poursuit son Petitbonum de chemin en promouvant les groupes locaux qui trouvent grâce à leurs yeux et, il faut bien l’avouer, aux nôtres. Ainsi, après notamment Spyamp, dont le brillant premier opus est sorti à la fin de l’année dernière, c’est au tour d’Alamos de se retrouver sous les feux des projecteurs.

Faisant suite à deux singles extrêmement intéressants, couvrant une période de presque deux ans, Kill Baby Kill et Photograph It, le premier album éponyme du groupe entre directement dans le vif du sujet avec le percutant nouveau single Polemics. En effet, le titre aux accents à la fois minimalistes, épurés et explosifs, représente à la perfection le style torturé et simpliste d’Alamos. La plupart des chansons, comme, par exemple, Kill Baby Kill, The Physical Impossibility et Lights Out, coincées entre une énergie brute et un sens inné de la mélodie, ne sont pas sans rappeler le contraste et le paradoxe propres aux groupes écossais, à l’image de Deckard.

En ce qui concerne la forme, force est de constater qu’Alamos se nourrit de quantité d’influences très hétéroclites pour régurgiter un son très synthétique, où le chant asthmatique oscille entre Joyrider pour l’efficacité et Girls Against Boys pour l’hystérie, et où les références comme Ikara Colt, sans les fioritures samplées, ou encore Therapy ? et Kerbdog, s’imposent immédiatement. Pour preuve Small Ships et Modern Design, deux brûlots implacables et rageurs d’inspiration toute irlandaise.

Même si les quatre chansons figurant sur les deux premiers singles sont toutes présentes sur l’album, lequel ne propose finalement que six titres inédits, Alamos nous offre une collection de compositions, peu variées certes, mis à part le seul titre lent et léger de l’album, à savoir le groovy It’s a Film, mais d’une grande originalité. Ayant d’ores et déjà fait la démonstration de leur efficacité et trouvé sans conteste leur identité musicale, Alamos n’ont plus désormais qu’à nuancer un tantinet leur style brut de décoffrage afin que la machine tueuse de riffs, comme le suggère Kill Baby Kill puisse se mettre définitivement en marche.
tracklisting
    01. Polemics
  • 02. The Physical Impossibility
  • 03. Photograph It
  • 04. Myself And You
  • 05. It's A Film
  • 06. Small Ships
  • 07. Kill Baby Kill
  • 08. And We Know
  • 09. Modern DEsign
  • 10. Lights Out
titres conseillés
    Kill Baby Kill-Photograph It-Polemics
notes des lecteurs
Du même artiste