logo SOV

Girl Band

Paris, Maroquinerie - 14 novembre 2019

Live-report par Johan

Bookmark and Share
On avait vu Girl Band pour la dernière fois au Trabendo en novembre 2016, en première partie des canadiens de Preoccupations. Trois ans plus tard, on les retrouve en tête d’affiche à la Maroquinerie deux mois après la sortie de leur second album The Talkies. Le visage d’ange du chanteur se voit maintenant affublé d’une barbe hirsute comme pour mieux représenter la folie qui se dégage de la musique de Girl Band.

SOV
Le groupe dublinois débute par les anciennes Pears For Lunch et Fucking Butter, permettant ce petit plaisir de voir des gens danser sur une liste de course énervée. On a ensuite droit à l’un de leurs premiers singles, Lawman, pesant et au final explosif, puis au dernier titre tiré de Holding Hands With Jamie, le succinct et dérangeant The Last Riddler qui, comme les tout aussi courts Amygdala et The Cha Cha Cha plus tard dans la soirée, fait bouger les spectateurs comme si leur vie en dépendait, s'autorisant même quelques slams timides tout au long du show.

The Talkies est introduit au travers de Laggard et sa longue introduction noisy, attestant qui plus est de la prestation brillante de Dara Kiely, capable de chanter sans hurler : un moment doux et rare qui vient accentuer d’autant plus les douze dernières secondes enragées du morceau. Le milieu de set est ainsi dédié au second disque, le groupe dublinois enchaînant avec le dansant Salmon Of Knowledge, Shoulderblades et sa rythmique lourde sur laquelle saute la fosse, puis un Prefab Castle à l’ambiance oppressante.

SOV
Girl Band concluent sur leur mythique reprise du Why They Hide Their Bodies Under my Garage? de Blawan, qui vient progressivement transformer la petite salle de la Maroquinerie en dancefloor pour aliénés. S’ensuivent un Going Norway frénétique puis Paul, morceau de génie taillé pour la scène, repris en chœur par une audience à présent déchaînée.

Rares sont les groupes où l’on a d’yeux que pour un seul membre. Kiely possède une aura et une folie habitée desquels on ne parvient à se défaire. Un live de Girl Band est une performance hors-norme, de laquelle on ne peut sortir complètement indemne. À la fois chaotique et maîtrisé de bout en bout, ce show, petite bulle bouillonnante dans un Paris glacial de novembre, est un de ceux qui resteront en mémoire bien longtemps.
setlist
    Pears For Lunch
    Fucking Butter
    Lawman
    The Last Riddler
    Laggard
    Salmon Of Knowledge
    Amygdala
    The Cha Cha Cha
    Shoulderblades
    Prefab Castle
    Why They Hide Their Bodies Under my Garage? (Blawan cover)
    Going Norway
    Paul
photos du concert
    Du même artiste