logo SOV

Declan McKenna
Will Joseph Cook

Paris, Elysée Montmartre - 18 mai 2022

Live-report par Laetitia Mavrel

Bookmark and Share
Si nous avons souffert de nous retrouver privés de concerts pour les raisons que l'on connait, il en résulte parfois de bonnes choses. Preuve en est le double report du concert de Declan McKenna, en 2020 et 2021. Le public a alors eu le temps d'assimiler Zeros, brillant second album sorti en plein été confiné il y a deux ans maintenant. Ainsi, d'une Boule Noire, notre concert passe à un Trabendo pour finalement il y a de cela quelques semaines être transféré à l'Elysée Montmartre, complet à quelques heures du début du concert. Nous retrouvons alors la salle du boulevard Rochechouart remplie d'un public plutôt jeune, arborant les paillettes avec lesquelles aime à se barbouiller son chanteur préféré et prêt à danser de tout son saoul après ces très longs mois d'attente.


En attendant, nous découvrons Will Joseph Cook, songwriter anglais issu du verdoyant Kent qui, depuis 2015, fournit une pop plutôt chatoyante, sentant bon l'insouciance et la crème solaire avec ses petits hymnes dansants et joyeux particulièrement adaptés aux playlists estivales.
Accompagné par un comparse qui oscille entre guitare, claviers et boîte à rythmes, Will Joseph Cook, toute moustache devant, présente un set propre et efficace, où l'on retrouve les influences que ce dernier revendique au travers des groupes tels Everything Everything ou les délurés Vampire Weekend. Avec un chant clair aux notes encore un peu juvéniles, c'est avec plaisir que nous découvrons notamment les derniers singles sortis cette année au sein de l'EP BOP. Little Miss, 4AM ou le single éponyme BOP dévoilent une jolie plume et un goût certain pour la pop sans prétention, qui n'a d'autre but que de nous divertir. Une bonne dose de bonne humeur qui est toujours des plus appréciable ces derniers temps.

Mais ne nous y trompons pas, malgré le très bon accueil réservé à Will Joseph Cook, la star de la soirée est Declan McKenna. La salle est à présent remplie de fans qui se mettent dans l'ambiance en se chauffant la voix sur la playlist d'entre deux sets. La scène recouverte d'un décor psychédélique en damier blanc et noir et rehaussée d'une boule à facettes laisse présager que l'austérité ne sera pas de mise ce soir.
C'est avec Ringo et son With A Little Help From My Friends que pénètrent sur scène les musiciens tout de noir vêtus afin de contraster avec l'entrée éblouissante de Declan McKenna, littéralement moulé dans une combinaison lamée argent et comme pressenti précédemment, le visage recouvert de paillettes qui sous les spotlights bleus et roses électriques le font briller de mille feux. Et quoi de mieux que de débuter le show avec le meilleur single du dernier album qu'est Beautiful Faces, qui transforme immédiatement la fosse en dancefloor bondissant, tendance qui ne faiblira pas de tout le concert.


La setlist de la soirée fait dans le concret : l'intégralité de Zeros est jouée, tant Declan McKenna est impatient d'enfin nous faire découvrir son dernier disque sur scène. Et son interprétation live rehausse la qualité déjà très supérieure du tracklisting. La scène prend des allures de discothèque futuriste, sous ces rayons de lumières fluo qui se reflètent sur le costume d'astronaute que McKenna nous incite à devenir dans son ode pop psyché qu'est Be An Astronaut. Les morceaux s'enchaînent et tous sont repris en chœur par les spectateurs, qui pour la plupart découvrent pour la première fois le jeune anglais sur scène, ce dernier s'étant surtout fait connaitre dès 2017 en première partie d'autre talents de la pop anglaise comme Blossoms. La transformation est réelle depuis ces premiers essais où ce dernier apparaissait timidement devant nous déjà armé de titres solides issus de son tout premier disque What Do You Think About The Car qui nous avait épaté par sa cohérence pour un si jeune artiste (seulement dix-huit ans à l'époque).

Quelques années se sont écoulées, et Declan McKenna a su mettre à profit ses expériences, particulièrement outre-manche où sa popularité l'emmène à se produire dans des salles de plus en plus grandes. On sent chez-lui, malgré son don pour l'espièglerie et la mise en scène, l'affirmation d'un véritable artiste à la culture musicale solide, sachant se nourrir du meilleur de la pop fleurie des années 60, en passant par les expérimentations psyché rock de la fin des années 70 tout en étant parfaitement en phase avec nos années 2020 hyperconnectées. La concision des morceaux offre une cadence élevée et les titres défilent telles des petites fusées pop sur-vitaminées tout en proposant quelques parenthèses plus planantes avec notamment les ballades Emily et Sagittarius A, qui confirment son aisance dans les registres plus émotionnels.

C'est sur un final explosif que le concert s'achève avec en guise de rappel Brazil qui a révélé Declan McKenna aux yeux et aux oreilles tant du public que des médias et le single British Bombs, qui démontre que l'écriture de ce dernier continue de s'affiner au fur et à mesure de ces quelques années de carrière. Declan McKenna dégage une sympathie et une bonne humeur qui rendent le personnage attachant. Ajoutons à cela un talent fort impressionnant pour un si jeune homme nous faisant parier sans aucune hésitation sur la longue carrière qui se dessine devant lui.
setlist
    Will Joseph Cook
    Little Miss
    Kisses
    Girls Like Me
    10 x More
    The Dragon
    4AM
    Bop
    Be Around Me

    Declan McKenna
    Beautiful Faces
    Rapture
    Sagittarius A*
    Emily
    The Key To Life On Earth
    The Kids Don't Wanna Come Home
    Twice Your Size
    My House
    Make Me Your Queen
    Listen To Your Friends
    Humongous
    Isombard
    You Better Believe!!!
    Be An Astronaut
    ---
    Daniel, You're Still A Child
    Why Do You Feel So Down
    Eventually, Darling
    Brew
    Brazil
    British Bombs
photos du concert
    Du même artiste