logo SOV

Foals

Paris, Trabendo - 16 avril 2008

Live-report par Fab

Bookmark and Share
Forts de l'impressionant succès critique et populaire rencontré par leur album Antidotes, et après avoir successivement mis à genoux les salles de la Flèche d'Or, Boule Noire et Maroquinerie ces douze derniers mois, c'est dans un Trabendo sold out et acquis à leur cause que les jeunes anglais de Foals ont livré ce mercredi soir leur prestation parisienne la plus convaincante à ce jour.

Seule star de la soirée, la formation a jugé bon de ne pas être accompagné par une première partie, laissant le soin à un DJ set somme toute banal de chauffer tant bien que mal l'atmosphère pendant les quatre vingt dix minutes ayant suivi l'ouverture des portes. Une éternité mise à profit pour profiter du bar de la salle, discuter de tout et de rien avec ses voisins, ou encore chercher l'endroit stratégique de la salle où l'appréciation du concert sera optimale. Il est ainsi près de 21h lorsque Yannis Philippakis fait seul son entrée sur scène, s'empare de son micro sans un regard vers le public, et se lance dans l'introduction noisy de XXXXXX à l'aide de sa guitare et de bruits vocaux. Ses quatre camarades le rejoignent rapidement sous les applaudissement enthousiastes d'une fosse en pleine ébullition avant que les premières notes de The French Open ne se fassent entendre.
L'effet est immédiat et à peine surprenant, la salle entrant dans une transe collective que rien ne saura remettre en cause durant une cinquantaine de minutes. Acoustiquement idéales, les conditions du concert donnent ainsi la possibilité à Foals d'exprimer leur potentiel sans retenue. Les premiers pogos sont ainsi aperçus durant le single Cassius, puissant à souhait, avant que l'enchainement impeccable et irrésistible de Olympic Airwaves et Balloons n'enfonce le clou. Alors que l'on imagine à cet instant avoir atteint le summum de la soirée, le groupe accélère une fois encore le rythme avec trois titres imparables : Heavy Water et sa prodigieuse montée finale, un fantastique Two Steps, Twice durant lequel l'ensemble du public se libère de ses inhibitions et bien entendu le tube Hummer, jouissif comme au premier jour.
Le calme revient alors pour quelques instants seulement avec Red Socks Pugie avant que le leader de la formation, intenable tout au long de la soirée, ne délaisse sa guitare pour marteler avec puissance et entrain les percussions sur Electric Bloom, grimpant par la même occasion sur un ampli pour haranguer la foule. Le rappel est à cet instant inévitable, et c'est avec un certain culot que le groupe se lance dans l'interprétation d'un nouveau titre encore à l'état de brouillon, dévoilant ainsi une poignée d'idées nouvelles, quoique désordonnées, mais menées par un riff brillant.

Une soirée achevée par un Mathletics toujours aussi captivant dans une ambiance indescriptible. Le doute n'est pas permis, Foals est bien le groupe le plus excitant de ce début d'année 2008.
setlist
    XXXXXX
    The French Open
    Cassius
    Olympic Airwaves
    Balloons
    Heavy Water
    Two Steps, Twice
    Hummer
    Red Socks Pugie
    Electric Bloom
    ---------
    New Song
    Mathletics
photos du concert
    Du même artiste